•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des billets de banques du Nouveau-Brunswick aux enchères en Floride

Ces petits bouts de papier historiques ont été imprimés dans la province au 19e siècle.

Un billet.

La Central Bank of New-Brunswick a fonctionné de 1834 à 1866 à Fredericton.

Photo :  CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une centaine de billets de banque du Nouveau-Brunswick, datant des années 1800, seront mis aux enchères en Floride la semaine prochaine.

Ces billets font partie de la collection appartenant à Rick Johnston, originaire de Doaktown et qui vit maintenant à Calgary.

« Une collection comme celle-ci, parfois, de nouveaux collectionneurs pourraient participer », indique Michael Moczalla, directeur des consignations chez Heritage Auctions, en Floride.

« Ils veulent un peu d’histoire, des choses qui n’ont pas été vues depuis longtemps. »

Ces petits bouts de papier historiques proviennent de trois banques du Nouveau-Brunswick qui ont cessé leurs activités.

L’une d’elles, la Westmorland Bank, a offert des services entre 1854 et 1861, soit l’année avant la constitution de la ville de Moncton.

Un billet.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Don Olmstead, un marchand de billets de St. Stephen, croit qu’il y aura beaucoup d’acheteurs intéressés lors de la vente aux enchères.

Photo :  CBC

La Commercial Bank pour sa part a existé de 1834 à 1868 à Saint Jean et la Central Bank of New-Brunswick a fonctionné de 1834 à 1866 à Fredericton.

Selon Michael Moczalla, la valeur des billets de banque en provenance du Canada a augmenté ces dernières années, grâce à des collectionneurs du Canada, des États-Unis et d’ailleurs dans le monde.

« C’est une collection très intéressante. C’est probablement la plus grande collection de billets [...] du Nouveau-Brunswick qui a été offerte aux enchères récemment », indique-t-il.

Don Olmstead, un marchand de billets de St. Stephen, croit qu’il y aura beaucoup d’acheteurs potentiels lors de la vente aux enchères. Il prévoit lui-même tenter de mettre la main sur certains billets pour compléter ses collections.

Un billet.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Central Bank of New-Brunswick a fonctionné de 1834 à 1866 à Fredericton.

Photo :  CBC

« Il y a beaucoup de collectionneurs. Je veux dire, on ne parle pas de millions de personnes, mais peut-être de 10 000 qui pourraient avoir un intérêt », indique le marchand.

« Si vous êtes collectionneurs et que vous vous intéressez à l’histoire, alors l’argent, qu’il s’agisse de pièces de monnaie ou de billets de banque vous séduira, parce qu’il reflète vraiment l’histoire de l’époque. »

Cette époque, selon M. Olmstead, c’est la tranche de l’histoire où les banques du Nouveau-Brunswick faisaient faillite, dans les années 1860.

En effet, à cette époque,  les huit banques du Nouveau-Brunswick ont fait faillite ou ont été achetées par une autre entité.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !