•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sapin de Noël peut finir son cycle de vie dans l'arrière-cour et être utile

Un sapin dans une cour dans la neige.

Pourquoi ne pas offrir une fin de vie plus naturelle à notre sapin?

Photo : collaboration Conservation de la nature Canada

La plupart des municipalités encouragent les citoyens à recycler leur sapin de Noël en offrant la cueillette à domicile ou en proposant de le déposer à l’écocentre. Mais on peut aussi le garder dans notre arrière-cour, où il sera utile jusqu’à sa décomposition et au-delà.

C’est ce que suggère Gabrielle Cauchon-Déry, chargée de projet à Conservation de la nature Canada au Québec.

Le sapin peut servir d’abri pour les oiseaux d’hiver, comme les mésanges ou les geais bleus, dit-elle.

Elle conseille de le placer debout, le long d’une clôture, près d’un autre arbre ou simplement à même le sol. Le temps qu’il va garder ses aiguilles, il va protéger les oiseaux du froid, fait-elle valoir.

Un sapin de Noël sur le bord d'une rue dans un quartier résidentiel.

Un sapin de Noël qui sera ramassé par la Ville de Rimouski.

Photo : Dereck Doherty

Certains vont refaire une beauté au sapin en le transformant en une mangeoire ornée de cônes de pin [cocottes] recouverts de beurre d’arachides, de guirlandes d’arachides et de suif. C’est une occasion d’attirer et d’observer les oiseaux, peut-on lire dans une publication de l’organisme Conservation de la nature Canada.

En été, l’arbre deviendra un habitat naturel, protégera les fleurs sauvages, retiendra l’humidité et contribuera à enrichir le sol, comme le font les branches et arbres morts dans la forêt. Les crapauds pourront se réfugier sous le tronc, et des insectes, parmi lesquels des pollinisateurs comme l’abeille charpentière, pourront s’y creuser un abri.

On peut couper les branches en plus petits morceaux pour les mettre dans le jardin. Le sapin se décompose assez rapidement. Les champignons vont favoriser la décomposition, ce qui va apporter de l’humidité et la diversité dans le sol, explique Gabrielle Cauchon-Déry.

Sapin enneigé avec boules et guirlandes.

Un sapin de Noël décoré à l'extérieur

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Et comme le sapin va ajouter de l’acidité à la terre, on peut compenser avec un peu de cendre de poêle ou réserver ce bout de terrain à la culture de bleuets ou de fraises, qui poussent dans des milieux plus acides.

Une fois que les aiguilles seront tombées, le tronc peut tout simplement servir de bois de chauffage.

C’est une option différente de la cueillette, qui est bonne aussi parce qu’on sait que les résidus vont être réutilisés, souligne Mme Cauchon-Déry.

Certaines municipalités offrent effectivement la cueillette de porte en porte. Pour la plupart, elle se déroulera la semaine prochaine. Il faut s’assurer d’avoir enlevé toute décoration.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !