•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ancien centre culturel iranien est la proie des flammes à Ottawa

Un camion de pompier garé devant une immeuble sinistré en hiver.

Les pompiers étaient toujours sur les lieux de l'incendie en fin d'avant-midi.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Radio-Canada

Un incendie a ravagé un immeuble qui abritait autrefois un centre culturel appartenant à l’Iran, près du centre-ville d’Ottawa, au petit matin, samedi. L’incendie n’est pas d’origine suspecte, selon les policiers.

Le bâtiment — situé au 2, avenue Robinson — était au coeur d’une dispute diplomatique entre le Canada et la République islamique d'Iran.

La rupture des relations entre les deux pays en 2012 avait forcé la fermeture du centre culturel iranien d’Ottawa et d’un autre établissement du genre à Toronto.

La cour avait ordonné la vente des deux propriétés à la suite d’une poursuite intentée par des victimes de terrorisme, ce qui n’a fait qu’exacerber les tensions entre Ottawa et Téhéran.

Les quelque cinq millions de dollars issus de la vente des immeubles ont été versés en août dernier à des victimes d’actes terroristes et perpétrés par des groupes comme le Hamas et le Hezbollah, deux organisations que soutient l'Iran.

Les pompiers ont été appelés pour éteindre un feu dans le bâtiment abandonné de l’avenue Robinson vers 4 h, samedi matin.

Les flammes n’ont fait aucun blessé. Le Service des incendies d’Ottawa tente de faire la lumière sur les causes exactes du brasier, mais les policiers ont écarté la thèse d’un incendie suspect pour le moment.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.