•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti conservateur choisira son nouveau chef le 27 juin

Portrait d'Andrew Scheer en conférence de presse.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a remis sa démission en décembre.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Les conservateurs choisiront leur nouveau chef le 27 juin à Toronto, a indiqué Dan Nowlan, le chef du comité d'organisation de la course à la chefferie du parti.

Il a précisé vendredi à l’émission Power & Politics de CBC que le comité avait choisi cette date en tenant compte des avis des membres du parti.

Selon lui, il y a un consensus au sein de la formation pour une course rapide, efficace et transparente pour remplacer Andrew Scheer.

Avec un gouvernement libéral minoritaire au pouvoir qui pourrait tomber à tout moment, nous avons l'obligation, en tant que parti d'opposition, d'être prêts le plus rapidement possible, a déclaré M. Nowlan.

Le comité doit maintenant élaborer les règles de cette course.

Le comité se réunit fréquemment pour s'assurer que nous le faisons de la manière la plus ouverte, efficace et transparente possible, afin d'obtenir de bons résultats.

Une citation de :Lisa Raitt, ex-députée conservatrice, coprésidente du comité

Selon CBC, qui cite des sources du parti, les candidats devront payer des frais de 300 000 dollars et recueillir 3000 signatures de soutien pour participer à la course.

Lors de la course à la direction des conservateurs de 2017, les frais étaient de 100 000 dollars et les candidats devaient recueillir seulement 300 signatures. La moitié de cette somme était remboursable si les candidats respectaient toutes les règles du concours.

Après les élections fédérales d'octobre dernier, Andrew Sheer avait estimé avoir obtenu de bons résultats et il avait ainsi décidé de demeurer à la tête de sa formation politique.

Les appels à la démission se sont toutefois multipliés et l'ont finalement poussé à annoncer sa démission en décembre. Il demeurera tout de même chef du parti jusqu’à l’élection d'un nouveau leader, en juin.

Aucune figure du parti n’a officiellement annoncé sa candidature, mais plusieurs noms circulent, dont ceux de Rona Ambrose, ex-chef intérimaire du parti, ou de Peter MacKay, ancien ministre sous Stephen Harper.

Toutefois, quelques aspirants semblent se préparer comme le député fédéral ontarien Erin O'Toole, qui était arrivé troisième dans la précédente course à la direction. M. O’Toole a tenu des rencontres pendant les vacances des Fêtes pour éventuellement former son équipe.

Parmi les aspirants, on compte aussi le député ontarien et ancien ministre fédéral Pierre Poilievre, ainsi que l'homme d'affaires Bryan Brulotte.

L’ancien premier ministre du Québec Jean Charest réfléchit également à la possibilité de prendre part à la course.

Avec les informations de CBC et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !