•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est parti pour la 17e saison de l’émission ONIVA!

Émanuel Dubbeldam et Mélissa Cassista accroupis sur le pont d'un bateau qui navigue dans un océan de blé.

L'émission ONIVA! lance sa 17e saison consécutive.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dès le 5 janvier, l’émission ONIVA! revient en force sur les ondes de Radio-Canada avec 16 nouveaux épisodes. Comme grande nouveauté, cette année, un nouvel animateur, Émanuel Dubbeldam, co-animera l’émission avec Mélissa Cassista. 

Après plusieurs mois de tournage, le duo promet une saison bien remplie.

On s'amuse beaucoup. On a fait quelques voyages. On a des jeunes qui participent de partout au pays, un blogueur de Whitehorse au Yukon, des vox pop en Acadie et des invités spéciaux, se réjouit Émanuel Dubbeldam. Il explique que la formule de l'émission a complètement été repensée afin de l'adapter à la nouvelle dynamique d'animateurs.

On dépasse les frontières et ça rejoint le thème : sans limite.

Mélissa Cassista, animatrice de ONIVA!

D'autres nouveautés

Le duo a notamment converti le segment Bouffe TV en B. TV, et y partage certaines recettes de cuisine et des astuces simples.

Autre nouveauté, les recettes présentées à l'émission se retrouveront chaque semaine sur les comptes Instagram des régions de l’Ouest.

Les concours d’ONIVA! ainsi que le tirage pour un grand prix mensuel sont également de retour.

ONIVA! est une émission amusante et éducative, qui s’adresse à un jeune public de 9 à 13 ans, francophone ou francophile.

Les nouveaux épisodes seront diffusés à travers le pays sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ, le dimanche à 9 h 30 avec une rediffusion le samedi suivant à 11 h.

Les épisodes seront également offerts sur la page Radio-Canada.ca/ONIVA et sur la chaîne youtube de ONIVA! (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !