•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Desjardins, Céline Dion et le blackface au Bye bye 2019

Céline chante ses succès dans un Téo taxi.

Anne-Élisabeth Bossé dans le rôle de Céline Dion et Mehdi Bousaidan.

Photo : A Media

Radio-Canada

Céline Dion, Greta Thunberg, Xavier Dolan, Caroline Néron, Justin Trudeau et François Legault ont fait partie du Bye bye 2019. Plusieurs événements marquants de l'année ont également été en vedette, dont la fuite de données chez Desjardins.

Peu importe l'actualité, au Québec, le changement d'année se fait en commentant le Bye bye, la traditionnelle revue télévisée de fin d'année. Les différents sketchs sont analysés, disséqués et alimentent les discussions, surtout sur les réseaux sociaux. Cette année, plusieurs sketchs n’ont pas couvert un seul sujet, mais plusieurs événements.

Alerte divulgâcheur – Si vous n’avez pas vu le Bye bye 2019 et que vous souhaitez garder la surprise, ne lisez pas la suite de cet article.

L’équipe, presque entièrement renouvelée, a offert une émission diversifiée qui a fait le tour de l’actualité de l’année. Le vétéran Patrice L’Écuyer, Claude Legault, Guylaine Tremblay, le nouveau Mehdi Bousaidan et les nouvelles, Julie Le Breton et Anne-Élisabeth Bossé, ont été aidés par le groupe Chick'n swell et par Bruno Landry, Pierre Brassard (en François Legault) ainsi que plusieurs autres acteurs et actrices.

Deux hommes sont vêtus de costume de l'époque du Nouveau Testament.

Les acteurs Patrick Caux et Pierre Brassard dans une scène du « Bye bye 2019»

Photo : Radio-Canada

Le générique de l’émission s'est ouvert sur la planète qui s’enflamme puis explose, une référence à l'année de l’urgence climatique. D'ailleurs, Greta Thunberg a été jouée avec succès par la comédienne Julie Le Breton. Lors du même sketch, Claude Legault imitait un Dominic Champagne plus vrai que nature.

La comédienne porte des nattes et un chandail.

Julie Le Breton imite Greta Thunberg dans le « Bye bye 2019 »

Photo : Radio-Canada

Guylaine Tremblay a fait ses débuts dans la revue de l’année avec Claude Legault et son ongle jaune. Personne ne peut oublier la publicité sur la mycose des ongles. Et avec ce sketch, on va s’en souvenir. Les producteurs et productrices de lait n'oublieront pas 2019 et le Bye bye s'est chargé de leur rappeler que les produits laitiers ne sont plus dans un groupe spécifique, mais plutôt dans le groupe des aliments protéinés.

Le passage de Céline Dion à l’émission américaine Carpool Karaoke de James Corden a été rejoué avec Anne-Élisabeth Bossé, convaincante dans le rôle de la diva québécoise. Rien n’a échappé aux griffes acérées des humoristes, tant sa nouvelle autonomie que son poids.

Pour voir les émissions de fin d'année sur le web

Les victimes du Bye bye

Caroline Néron n’a pas été épargnée par l’équipe du Bye bye. Le sketch La technique Néron a offert des conseils pour perdre de l’argent.

la comédienne porte une perruque blonde.

Guylaine Tremblay imite Caroline Néron dans le « Bye bye 2019 ».

Photo : Radio-Canada

Desjardins est aussi passé dans le tordeur à plusieurs reprises au cours de l’émission. Le vol des données de toutes les personnes clientes de la coopérative québécoise n’a pas été passé sous silence.

Tout le monde en parle et certaines vedettes de Radio-Canada n’y ont pas échappé non plus, avec le sketch Tout le monde reçoit tout le monde.

Une pointe a aussi été décochée envers Patrick Bruel personnifié par Mehdi Bousaidan.

Un nouveau superhéros et le retour du vendeur

Patrice L’Écuyer a encore remis le costume du premier ministre Justin Trudeau, qui est devenu le super-héros blackface, en référence à la controverse de ses déguisements. Il se bat aussi avec The Blocker (Yves-François Blanchet en Joker), Andrew Scheer et Jagmeet Singh.

Dans une publication sur Instagram, Simon-Olivier Fecteau, qui joue The Blocker, raconte comment il a tourné la dernière scène du sketch à New York, sans équipe.

Claude Legault a par ailleurs repris son personnage de vendeur hyperactif, accompagné cette fois d’une Guylaine Tremblay métamorphosée.

L’assistante Denise

Denise Bombardier a aussi été en vedette, devenue une assistante numérique sur les modèles d’Alexa, d'Amazon, ou du Google Home, pour corriger le français des personnes qui l’utilisent. Les producteurs du Bye bye ont même ajouté l’affaire de l’écrivain français Gabriel Matzneff, qui a éclaté ces derniers jours.

Comme l’an dernier, Claude Legault a participé à de nombreux sketchs et personnages. Guylaine Tremblay a aussi été prolifique pour son deuxième Bye bye. Elle avait participé à l’édition de 1992.

Alors que Donald Trump était présent dans les deux derniers Bye bye, il brillait par son absence en cette année de début de la procédure de destitution.

Pour sa part, Jean Charest a fait son retour dans l'émission, personnifié par Simon-Olivier Fecteau, le réalisateur du Bye bye. L'ancien premier ministre du Québec qui s'est dit intéressé par la direction du Parti conservateur a conclu la revue de l'année. Un sketch présenté comme un extrait du Bye bye 2020.

Des réactions sur les réseaux sociaux

L'émission a généré de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, tant positifs que négatifs.

Plusieurs personnes ont réagi au sketch Beyond Meat pour prendre la défense du comédien qui joue dans la réelle publicité des restaurants A&W. On a aussi regretté certaines absences, celles de Donald Trump, Catherine Dorion ou d'évènements marquants de l'année qui vient de se terminer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !