•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Unifor maintient le piquet de grève malgré la limitation du blocage de la raffinerie Co-op

Deux petits groupes de personnes manifestent devant la raffinerie Co-op de Regina.

Le lock-out de la raffinerie Co-op de Regina a commencé le 5 décembre.

Photo : Radio-Canada / Thomas Gagné

Radio-Canada

Le syndicat Unifor maintient les rangs dans le piquet de grève installé à l’entrée de la raffinerie Co-op à Regina, malgré la décision du tribunal limitant le blocage de l’accès à la raffinerie à un maximum de 10 minutes.

La décision rendue la semaine dernière ne semble pas avoir entamé la détermination des membres d’Unifor. Soixante-quinze à 100 syndicalistes se relaient chaque jour pour assurer une présence et ralentir la production de l’usine. Une action maintenue alors que le tribunal a donné raison à la demande d’injonction de la direction de la Federated Co-operatives Limited (FCL), limitant le blocage des camions.

Selon l'adjoint administratif du président national du syndicat Unifor, Scott Doherty, : ce que ça va prendre pour obtenir un accord, c’est de retourner à la table des négociations, et pas des injonctions.

Scott Doherty assure que les membres du syndicat respecteront la décision du tribunal. Il affirme également que les salariés de la raffinerie assureront une présence lors du jour de l’An, tout comme ils l’ont fait lors du jour de Noël. Pour mieux passer le temps des fêtes et supporter le froid, les salariés de la Co-op ne manquent pas d’inventivité. Nos membres sont résilients [...], ils organisent des concours de danse, font ce qu’il faut pour se divertir, explique M. Doherty.

Le lock-out dure depuis le 5 décembre, et malgré la baisse de revenus, les salariés gardent le moral. Ils reçoivent 700 $ par semaine, qui proviennent de fonds locaux et nationaux du syndicat.

Scott Doherty prédit que le syndicat redoublera d'efforts après la période des fêtes, et organise actuellement une action d’envergure qui permettrait de faire venir des membres de partout au Canada pour renforcer le piquet de grève au cours du mois de janvier.

Conflit de travail à la raffinerie Co-op de Regina

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !