•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 1er janvier 2020, le village de Little Bay Islands cesse d'exister

Un vieux quai en bois délabrés sur lequel sont déposés des casiers à homard.

Installé autour d’une baie circulaire, le village de Little Bay Islands était autrefois une plaque tournante pour les pêcheurs de la région.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Patrick Butler

Le petit village de Terre-Neuve a cessé d'exister mardi, à la fin de la journée. Les lampadaires du village se sont éteints et le courant a été coupé. Le traversier a cessé de relier l’île de 54 habitants au reste de Terre-Neuve.

Lors d’un référendum en février dernier, les insulaires ont décidé d’accepter l'argent du gouvernement provincial en échange de la fermeture de leur village.

Tout le village, sauf le couple de Georgina et Michael Parsons, a décidé de déménager ailleurs à Terre-Neuve. Les Parsons lanceront les lignes du traversier Hazel MacIsaac quand il effectuera son dernier trajet. Ils vivront dorénavant hors du réseau.

Les résidents permanents qui habitent l'île ont reçu 250 000 $ pour déménager ailleurs à Terre-Neuve. La province estime qu’elle économisera 20 millions de dollars sur 20 ans en fermant la communauté.

Des gens qui se promènent avec un chien près d'un quai.

Le village de Little Bay Islands continuera d’être habité par des résidents saisonniers. Ces derniers devront revenir à l'aide de leur propre bateau et vivre sans électricité ni eau courante.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

La communauté était sur le respirateur artificiel depuis une décennie.

L’usine de transformation de crabe et la seule école ont fermé leurs portes et il n’y a plus d’épicerie ni de médecin.

Un homme vêtu d'équipement protecteur sur un quai où un traversier est accosté.

Le traversier Hazel MacIsaac cessera de relier Little Bay Islands au reste de Terre-Neuve le 31 décembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Little Bay Islands devient la huitième communauté à signer des ententes de relogement avec le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador depuis 2000.

Malgré la relocalisation des habitants permanents, des dizaines de résidents saisonniers possédant des propriétés sur l’île comptent tout de même revenir chaque été, par leurs propres moyens.

Avec les informations de Marie Isabelle Rochon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale