•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attaque près de New York : l'assaillant avait fait référence à Hitler

Un rabbin est entouré de plusieurs personnes.

Un rabbin réconforte des gens à Monsey, près de New York, le 29 décembre.

Photo : Reuters / Jeenah Moon

Agence France-Presse

Un homme accusé d'avoir poignardé cinq personnes dans la maison d'un rabbin lors d'une fête juive, samedi, a été inculpé lundi par l'État fédéral américain de crimes motivés par la haine, les procureurs révélant sa sympathie pour le nazisme et Adolf Hitler.

Selon des documents de justice, Grafton Thomas, 37 ans, avait exprimé des idées antisémites dans des écrits personnels, où il faisait référence à la culture nazie et dessinait des croix gammées.

Il aurait également cherché sur Internet la phrase pourquoi Hitler détestait les Juifs de même que l'adresse de temples sionistes.

Pour les autorités fédérales américaines, les crimes haineux sont une catégorie d'infractions pénales à part, dans laquelle les victimes ont en commun d'avoir été ciblées en raison de leur appartenance – réelle ou supposée – à un groupe ethnique ou à une religion, ou encore en raison de leur identité sexuelle ou de leur handicap.

Ces inculpations interviennent alors que le maire de New York, Bill de Blasio, a dénoncé une crise et un problème croissant d'antisémitisme aux États-Unis.

Le maire de New York, Bill de Blasio, prend la parole lors d'un rassemblement au Grand Army Plaza en solidarité avec les victimes d'une agression antisémite.

«Un environnement haineux s'est étendu dans tout le pays», a déploré lundi le maire de New York Bill de Blasio.

Photo : Reuters / Amr Alfiky

Un environnement haineux s'est étendu dans tout le pays, a-t-il déploré lundi en détaillant une série de mesures visant à protéger l'importante communauté juive installée à New York, après l'agression survenue samedi soir lors de la fête juive de Hanoukka, à Monsey, à quelque 50 kilomètres au nord de la ville.

Nous estimons qu'il s'agit d'une crise. Il y a véritablement un problème croissant d'antisémitisme dans tout ce pays. Il prend une forme de plus en plus violente.

Bill de Blasio, maire de New York

Les forces de la haine ont été déchaînées, et une plus grande latitude a été donnée aux discours haineux. Et cela a en partie à voir avec la réalité de Washington – où vit le président républicain Donald Trump et où siège le Congrès – et en partie avec les réseaux sociaux, a analysé le maire démocrate.

Inculpé notamment de tentatives d'homicide, le suspect, Grafton Thomas, a plaidé non coupable, dimanche.

Il est accusé d'avoir pénétré, samedi soir, dans le domicile d'un rabbin – armé, selon un témoin, d'un grand couteau, comme une machette ou un sabre –, puis d'avoir frappé plusieurs personnes.

Des policiers de Ramapo escortent Grafton Thomas de la mairie de Ramapo à un véhicule de police, le dimanche 29 décembre 2019, à Ramapo, New York.

L’assaillant de 37 ans avait exprimé ses idées antisémites en faisant référence à la «culture nazie».

Photo : Associated Press / Julius Constantine Motal

Cinq personnes ont été blessées et hospitalisées. Les autorités n'ont pas précisé l'état de santé de ces gens, mais des médias locaux ont fait état d'une personne grièvement touchée.

Donald Trump a appelé dimanche à éradiquer le fléau de l'antisémitisme. Cette attaque survient dans un contexte de montée des agressions antisémites aux États-Unis.

Bill de Blasio a également annoncé une intensification des patrouilles de police ainsi que la création de comités de quartier chargés de prévenir les crimes haineux.

New York ciblera d'ailleurs les jeunes avec une troisième mesure concentrée sur l'éducation, dont un programme centré sur l'antisémitisme et le danger provoqué par la haine, a ajouté M. de Blasio.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !