•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 10 pires raisons d'avoir téléphoné au 911 cette année en C.-B.

Écran d'un téléphone cellulaire qui indique le chiffre 911.

Plus de 1,6 million d'appels u 911 ont été enregistrés en 2019 dans la province, selon E-Comm.

Photo : Getty Images

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise E-Comm, qui est responsable des appels d’urgence en Colombie-Britannique depuis 20 ans, indique qu'il ne faut pas composer le 911 si on est insatisfait de la coupe de cheveux chez le coiffeur, ou encore parce qu'on est incommodé par un voisin qui passe l’aspirateur.

Vous appelez pour poser des questions sur le trafic? Vous voulez connaître les restrictions liées à l’usage d’eau? Les enregistrements rendus publics par E-Comm dévoilent que l'entreprise doit répondre à ce genre de questions, avec un ton empreint d’incrédulité et parfois de découragement.

Chaque année, les lignes d’appel servant à répondre aux situations d’urgence sont encombrées par des demandes qui n’ont rien à voir avec les services policiers, déplore Chelsea Brent, qui est répartitrice à Vancouver.

Ces demandes sont des cas de nuisances, rien de moins, selon Mme Brent, qui invite les citoyens une fois de plus cette année à comprendre que le 911 est destiné uniquement aux situations dans lequel on se trouve entre la vie ou la mort.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !