•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stoke insatisfaite du déglaçage de ses rangs

Une déneigeuse gratte une route.

Une déneigeuse gratte une route.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Faute de choix, la Ville de Stoke doit payer un déneigeur trois fois plus cher que l'année précédente pour un service qui ne répondrait pas à ses exigences.

La compagnie de déneigement avec laquelle la Ville fait affaire n'aurait notamment pas employé le bon équipement, ce qui a rendu le déglaçage des rues particulièrement difficile au cours des dernières semaines, déplore le maire de Stoke.

La première tempête qu'il y a eu, on a eu à rencontrer le déneigeur après, parce qu'il y a des rangs qui avaient été ouverts trop tard, même si dans le contrat, il est stipulé que les rangs doivent être ouverts tôt en raison du transport scolaire, mentionne Luc Cayer, qui rencontrera le propriétaire de l'entreprise de nouveau prochainement.

L'entreprise est la seule à avoir répondu à l'appel d'offre de la municipalité, ce qui la rend difficile à remplacer, note-t-il. Une autre entreprise a été appelée d'urgence pour rendre les chemins acceptables la semaine dernière en fin de journée.

Tous les déneigeurs sont occupés et il existe aussi un problème de pénurie de main-d'oeuvre, rappelle Luc Cayer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !