•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture « sauvage » du dernier PFK de Québec

Le restaurant PFK du boulevard Hamel était le dernier toujours ouvert dans la région de Québec.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Le dernier restaurant PFK de Québec a fermé ses portes sans préavis dimanche.

La vingtaine d'employés de l’établissement du boulevard Wilfrid-Hamel ont appris le jour même qu'ils perdaient leur emploi. Dans certains cas, c'était à l'issue de leur quart de travail.

Le Syndicat des Métallos, qui représente les employés mis à pied, dénonce cette fermeture qualifiée « de sauvage ».

D’autres restaurants de l’entreprise, dont le siège social est basé à Calgary, ont déjà fermé cet automne dans la Capitale-Nationale. L'enseigne de poulet frit comptait auparavant 14 restaurants dans la région de Québec, selon M. Gendron.

Certains avaient été relocalisés

Certains travailleurs mis à pied reçoivent donc une deuxième mauvaise nouvelle en quelques mois à peine. Ils avaient été relocalisés dans le restaurant du boulevard Wilfrid-Hamel à la suite de la fermeture d’autres PFK ailleurs dans la région de Québec.

Cette fois-ci, aucune proposition de relocalisation n'a été faite, selon le président de la section locale 9400 du Syndicat des Métallos, Guy Gendron.

« C’est vraiment une fermeture sauvage, sans préavis, en plein temps des Fêtes entre la tourtière et la dinde. La direction n’a même pas daigné prévenir le syndicat et les travailleurs », peste Guy Gendron.

Le président de la section locale 9400 du Syndicat des Métallos, Guy Gendron

Le président de la section locale 9400 du Syndicat des Métallos, Guy Gendron

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

L'un des travailleurs remerciés cumulait 34 ans d'ancienneté, selon M. Gendron.

« C’est d’une grande tristesse pour des dizaines de travailleurs, dont certains comptaient plusieurs dizaines d’années de service au sein de l’entreprise. Ça prend vraiment un mauvais citoyen corporatif pour agir ainsi à l’égard de ses employés », ajoute Guy Gendron.

Le Syndicat des Métallos souligne par ailleurs qu’il veillera à ce que les employés mis à pied obtiennent des indemnités de départ et autres sommes dues.

Les derniers irréductibles se « portent bien »

Si la fermeture du PFK du boulevard Wilfrid-Hamel sonne le glas de cette chaîne de restauration rapide à Québec, il est tout de même possible de se procurer un baril de poulet PFK en périphérie de la grande région de Québec.

Dans un message publié sur Facebook, André Pomerleau, le propriétaire des franchises de Sainte-Marie en Beauce, Donnacona et Montmagny, se fait rassurant pour ses 75 employés.

Avec les informations de la Presse canadienne et Hadi Hassin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Restaurants