•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire des courriels avec les yeux : plus d'autonomie pour une jeune femme de Whitehorse

Eva von Flotow avec sa mère Lyne et son ergothérapeute Melissa Croskery regardant un écran.

Eva von Flotow utilises la technologie de commande oculaire sur s tablette pour écrire des messages.

Photo : Radio-Canada / Jane Sponagle

Radio-Canada

Eva von Flotow, une jeune femme âgée de 19 ans de Whitehorse atteinte de paralysie cérébrale, peut envoyer des messages et naviguer sur Internet grâce à la technologie de commande oculaire. Une technologie qui lui permet entre autres de militer pour une plus grande accessibilité pour les personnes handicapées.

« Je suis fière d’avoir un peu d’indépendance parce que je ne peux pas utiliser d’autres parties que ma bouche », affirme Eva von Flotow.

La jeune femme quadriplégique a travaillé avec son ergothérapeute Melissa Croskery au cours des deux dernières années pour maîtriser lentement la technologie de commande oculaire qui lui permet d'interagir avec une tablette sur laquelle est fixée une caméra.

L'équipement installé à environ deux pieds de son visage capte les mouvements de ses yeux et permet à la jeune femme de sélectionner ses choix dans l'écran.

« Cette technologie exige de la patience », affirme-t-elle.

L’installation coûte de 5000 $ à 7000 $. Eva von Flotow a reçu la technologie par l’entremise du ministère de l’Éducation du Yukon.

Militer pour l'accessibilité

Grâce à cette technologie, Eva peut regarder des vidéos de ses musiciens préférés, les Beatles et Elton John, écouter de la musique, prendre des égoportraits et écrire et diffuser ses messages, entre autres pour militer pour davantage d'accessibilité pour les personnes atteintes d'un handicap, une démarche qui lui tient à coeur.

Un message envoyé à l'Aéroport international de Vancouver a notamment porté ses fruits. L’Aéroport travaille à l’aménagement d’une salle de bain accessible avec ascenseur après qu'elle eut écrit une lettre soulignant qu’aucune des toilettes n’avait de monte-charge pour les personnes en fauteuil roulant.

Eva von Flotow souhaite maintenant sensibiliser les politiciens aux difficultés rencontrées par les personnes vivant avec un handicap. Elle lance un défi aux politiciens du Yukon, en particulier au député du territoire Larry Bagnell, d’utiliser un fauteuil roulant pendant une journée pour comprendre comment elle se déplace.

« Peu importe qui vous êtes, ou où vous vivez, dit la jeune femme, vous pouvez faire une différence. »

La technologie du regard n’est pas la seule technologie donnant plus de liberté à Eva von Flotow. Elle utilise aussi un Google Home Mini pour connaître les prévisions météo ou pour allumer et éteindre les lumières avec sa voix.

Sa mère, Lynne von Flotow, confirme avec enthousiasme que la technologie donne à sa fille une certaine indépendance.

« J’entends de la musique et des rires qui viennent de sa chambre. C’est vraiment bien. Ce sont de véritables activités d'adolescents qu'elle n’a jamais pu faire seule. »

Avec les informations de Jane Sponagle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Société