•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le centre sportif de Tyne Valley est complètement détruit dans un incendie

L'édifice sous la fumée.

Les pompiers de Tyne Valley a reçu l'appel à 2 h 50 dimanche.

Photo :  CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Selon les autorités locales, le centre sportif et son aréna ont complètement été détruits suite à l'incendie qui s'est déclaré tôt dimanche matin.

Les autorités ont confirmé plus tard en matinée que l'édifice n'a pas pu être sauvé.

Adam MacLennan, le directeur de la patinoire du centre sportif, a déclaré que des dizaines de pompiers étaient présents dès 7 h 45 dimanche matin pour tenter de calmer le feu.

Le bâtiment presque éteint.

Le bâtiment est une perte totale.

Photo :  CBC

Le bâtiment est une perte totale.

Une citation de :William Bishop, chef des pompiers de Tyne Valley

Le département de Tyne Valley a reçu l'appel à 2 h 50 dimanche, selon Bishop.

« Le bâtiment a une porte à l'avant », dit-il. « Les flammes sortaient par la porte d'entrée et le toit du bâtiment. »

Le centre sportif communautaire de Tyne Valley venait d'ouvrir ses portes après des travaux.

Il a rouvert le 19 décembre après avoir été fermé pendant quelques jours en raison de niveaux de dioxyde de carbone plus élevés que la normale.

M. MacLennan avait alors indiqué que l'avenir de la patinoire était incertain et que les responsables avaient demandé à la province une aide financière pour couvrir le coût des réparations. C'était la deuxième fois que la patinoire devait être fermée en moins d'un mois.

Une perte immense pour la communauté

Le ministre de l'Agriculture de l'Île-du-Prince-Édouard, Bloyce Thompson, a communiqué sa tristesse sur les médias sociaux dimanche matin et en a profité pour remercier le travail des pompiers.

Une résidente qui habite près du centre sportif a indiqué être sous le choc ce matin. Mary Moore-Phillips se dit très attristée d'apprendre la nouvelle et croit que la communauté sera fortement affectée par l'incident.

Elle raconte que c'est sa fille qui l'a réveillé vers 6 h 30 pour lui raconter que le centre était la proie des flammes.

« Ça avait l'air vraiment intense », a-t-elle dit. « Je ne pense pas qu'on puisse sauver quoi que ce soit. »

Moore-Phillips a dit que beaucoup de membres de sa famille jouaient au hockey, et que la plupart des grands événements communautaires se déroulaient à la patinoire, comme les spectacles et les festivals.

« C'est une grande perte pour notre communauté », a-t-elle dit. « Nous apprécions vraiment notre patinoire. »

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !