•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Alberta, le nombre de surdoses mortelles d'opioïdes est en baisse en 2019

Comprimés d'oxycodone.

Il y a eu moins de surdoses d'opioïdes au cours des trois premiers trimestres de 2019 en Alberta qu'au cours des trois premiers trimestres de 2018.

Photo : Associated Press / Patrick Sison

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les opioïdes, et particulièrement le fentanyl, tuent presque deux personnes par jour en Alberta. Les derniers chiffres du ministère de la Santé semblent cependant indiquer une légère baisse dans cette tendance en 2019, après une augmentation rapide au cours des deux années précédentes.

Entre janvier et septembre 2019, 458 Albertains sont morts d’une surdose accidentelle d’opioïdes. C’est 118 de moins que pour la même période l'an dernier.

Le fentanyl demeure le type d’opioïde le plus meurtrier. Il a été retrouvé dans le sang de 86 % des victimes entre avril et juin dernier et de toutes les victimes de juillet à septembre, mais rarement seul. La plupart du temps il était combiné avec de la méthamphétamine ou de la cocaïne.

Les surdoses liées au fentanyl ont chuté de 20 % depuis l’an dernier et de 6 % par rapport à 2017 dans l’ensemble de la province.

La baisse a été particulièrement marquée à Red Deer, la ville qui avait le pire taux de surdoses par habitant en 2018, et qui se retrouve maintenant loin derrière Grande Prairie, Lethbridge et même Edmonton et Calgary.

Grande Prairie est la seule ville où le taux de morts liées au fentanyl est légèrement à la hausse par rapport à l’an dernier.

Les surdoses mortelles d’opioïdes où le fentanyl n’est pas impliqué sont beaucoup plus rares. C’est Medicine Hat qui avait le plus haut taux par habitant en 2018 et dans la première moitié de 2019.

Les centres d'injection supervisée plus fréquentés

Du côté des centres d’injection supervisée (CIS), le nombre de visites a doublé comparé à 2018. De juillet à septembre dernier seulement, 2259 personnes différentes les ont visités. Le personnel sur place a aidé à prévenir 625 surdoses.

Le CIS qui a ouvert en mars à Grande Prairie a reçu près de 500 visites.

L'incertitude plane cependant sur la suite du financement des CIS après mars 2020. Le gouvernement albertain a mis sur pied un comité pour analyser leurs impacts socioéconomiques avant de prendre une décision à ce sujet.

Le nombre de personnes dépendantes aux opioïdes qui vont chercher de la naloxone ou de la méthadone dans une pharmacie communautaire continue lui aussi d'augmenter légèrement à travers la province.

Depuis le 1er janvier 2016, 2397 personnes sont mortes d’une surdose accidentelle d’opioïdes en Alberta.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !