•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des urgences débordent sur la Côte-Nord

L'hôpital de Sept-Îles abrite les bureaux du Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord.

L'hôpital de Sept-Îles abrite les bureaux du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En cette période des Fêtes, des urgences de la Côte-Nord sont aux prises avec un taux d'occupation élevé, alors que certaines d'entre elles se trouvent au-delà de 100 % de leur capacité d'accueil.

C'est notamment le cas aux centres hospitaliers de Baie-Comeau et de Sept-Îles, où les taux d'occupation des civières sont respectivement de 130 % et de 110 %.

L’adjointe du président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord, Myriam Gagné, reconnaît que la situation n’est pas souhaitable, mais souligne qu’il s’agit d’une situation gérable pour son organisation.

Selon elle, ces taux d'occupation plus élevés que la normale ne posent pas problème. C'est sûr que chaque année, dans le temps des Fêtes, ça augmente, mais il n'y a pas de raisons particulières, il n'y a pas plus de cas d'influenza ou autres qui se sont présentés à l'hôpital pour ces raisons-là que d'habitude, a-t-elle dit.

Par ailleurs, Mme Gagné rappelle certains conseils pour éviter d'avoir à se retrouver aux urgences pendant les Fêtes. C'est sûr que si on est malade, qu'on a des symptômes grippaux, on essaie de rester à la maison le plus possible et pas nécessairement aller dans les fêtes familiales, particulièrement pour les personnes souffrant de gastro-entérite ou d'affections virales actives dans le temps des Fêtes.

Autre conseil à appliquer : se laver beaucoup les mains et éviter les contacts comme les baisers du jour de l'An, rappelle Mme Gagné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !