•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une murale vandalisée est rapidement nettoyée au centre-ville de Sherbrooke

Gros plan sur un tag fait sur la murale du Bicentenaire,au centre-ville de Sherbrooke.

La murale du Bicentenaire de Sherbrooke située à l'intersection des rues Dufferin et Frontenac a été marquées de deux tags au cours des derniers jours.

Photo : Photo fournie

Radio-Canada

Une plainte a été déposée jeudi au Service de police de Sherbrooke en lien avec du vandalisme sur une murale du centre-ville.

La murale du Bicentenaire de Sherbrooke située à l'intersection des rues Dufferin et Frontenac a été marquée de deux tags au cours des derniers jours.

C'est un petit choc spontané, admet le président de MURIRS, Serge Malenfant.

Il faut vraiment faire une différence entre un graffiti, qui est une oeuvre d'art de plus en plus reconnue et qui est une expression artistique, et le tag, qui est de laisser une signature sur une surface de manière légale ou illégale. Lorsqu'on fait juste marquer un nom ou un faux nom sur une surface sans considération artistique quelconque, il faut le voir comme du vandalisme.

Serge Malenfant, président de MURIRS

Aucun suspect n'a été identifié pour le moment, indique le SPS. Des artistes de M.U.R.I.R.S. se sont affairés rapidement à nettoyer la murale jeudi.

Ça nous a demandé de recueillir un peu de matériel spécialisé pour retirer malgré la température les deux tags qui étaient là, explique Serge Malenfant.

On fait différents tests sur une petite surface pour être certain de ne pas abîmer le pigment de la peinture de la murale. On fait ça avec de petits cotons-tiges pour voir à ne pas retirer le pigment de la murale et retirer le pigment du vandalisme, note M. Malenfant, qui évalue à 90% le rétablissement de la murale.

Une retouche devra être effectuée au printemps.

Une partie de la murale du Bicentenaire, au centre-ville de Sherbrooke. Un garçon en habits d'époque tient une édition de journal dans ses mains.

La murale du Bicentenaire a rapidement été nettoyée après avoir été marquée par des tags cette semaine.

Photo : Radio-Canada

La murale du Bicentenaire de Sherbrooke est la première murale créée par l’organisme, qui en compte maintenant 18 avec le dévoilement du Cinquième élément l'automne dernier.

Une murale, qui rend hommage au Service de protection contre les incendies de Sherbrooke, avait aussi été vandalisée en 2012.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Urbanisme