•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

BBM: TVA réaffirme sa domination

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Selon les sondages BBM d'automne, TVA domine le marché avec 31,5% des cotes d'écoute, suivi par TQS et Radio-Canada.

La sortie des sondages BBM sur l'écoute télévisuelle de l'automne 2003, dans la grande région de Montréal, confirme la nette dominance de TVA et le recul de Radio-Canada. TQS, pour sa part, connaît une saison exceptionnelle en grande partie grâce à sa populaire émission de téléréalité, Loft Story.

La part de marché du réseau privé TVA, si elle a légèrement fléchi par rapport au printemps dernier, s'est tout de même établie à 31,5%, loin devant TQS qui occupe la deuxième place avec 16,6%. Radio-Canada recule de 2,5% et se retrouve en troisième position avec 12,5%.

Télé-Québec, en hausse, récolte 3,4% des cotes d'écoute de l'automne et l'ensemble des chaînes spécialisées poursuit sa montée pour atteindre 21,5%, toujours à Montréal.

Fiction et téléréalité

C'est l'émission de téléréalité Occupation double, à TVA, qui a remporté la course à l'émission la plus écoutée de l'automne, talonnée par une autre production du même type, Loft Story, mais à TQS cette fois. Cette dernière émission aura par ailleurs permis à TQS d'atteindre des sommets d'écoute.

Du côté de la fiction traditionnelle, TVA domine outrageusement le marché avec des séries populaires telles Km/h, Les Poupées russes, Histoires de filles, Tribu.com et Emma. Seul Jack Carter, à Radio-Canada, réussit à s'insérer entre les nombreuses séries de TVA, mais la direction de la chaîne publique a annoncé, plus tôt cette semaine, le retrait des aventures du populaire détective, arguant des coûts de production trop élevés.

Du côté de l'information

La télévision de Radio-Canada poursuit sa chute du côté de l'information, le bloc de 18h00 à 18h30, avec Simon Durivage à la barre, connaissant une baisse d'écoute de 21% par rapport à l'automne précédent alors que Raymond St-Pierre était à l'animation. Le bloc de 22h00 à 22h30, toujours à Radio-Canada, chute aussi de 20%.

C'est le TVA 18 heures qui, en matière d'information, domine sur la concurrence et la direction de la chaîne affirme avoir aussi réalisé une augmentation de 30% entre 17h00 et 18h00.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.