•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison de la pêche aux petits poissons des chenaux qui commence bien

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des petites cabanes de pêcheurs blanches et vertes, avec de la fumée qui sort des cheminées, très tôt le matin

Le reportage de Hadi Hassin.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Radio-Canada

Une centaine de milliers de personnes sont attendues en Mauricie pour la saison de la pêche au poulamon.

Les pêcheurs et les curieux pourront profiter de la rivière Sainte-Anne dès jeudi pour s'adonner à cette activité de pêche hivernale. Le couvert de glace est très sécuritaire, prêt à recevoir de nombreuses personnes.

À peu près 50 cm de glace, on n'a jamais vu ça à ce moment de l’année.

Steve Massicotte, porte-parole de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Saint-Anne

Dame Nature a été de notre côté, la rivière est gelée depuis le 16 novembre, explique le porte-parole de l’Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne.

Un bac avec de petits poissons dedans

Des poulamons fraîchement pêchés jeudi matin.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Steve Massicotte ajoute que ce sont 800 millions de petits poissons qui vont faire leur entrée dans la rivière au cours de la saison.

De bonnes retombées

À Sainte-Anne-de-la-Pérade, les chalets sont installés sur la rivière pour accueillir les pêcheurs.

On a 400 chalets de prêts, et on pourrait recevoir 100 000 visiteurs durant la saison, souligne M. Massicotte.

D’après lui, cette 82e saison de la pêche aux petits poissons des chenaux représente des retombées économiques de six millions de dollars pour la région.

On s’attend à une super saison.

Steve Massicotte, porte-parole de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Saint-Anne
Des chalets blancs et verts avec deux personnes à l'extérieur avec un bon couvert de neige

Des pêcheurs se préparent à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Une histoire de famille

Les familles sont invitées, comme chaque année, à participer à l’activité.

La pêche au poulamon est d'ailleurs une tradition pour les familles Henri et Viau. Je fais découvrir ça à ma femme et à mon petit gars, ils ne connaissent pas ça, précise Francis Henri.

Quatre adultes en arrière-plan, avec trois enfants à l'arrière qui sourient.

Les familles Henir et Viau se retrouvent pour une journée de pêche sur la rivière Saint-Anne.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Ce dernier connaît bien l'activité pour avoir pêché en famille quand il était plus jeune avec son père et sa mère.

Il souligne que les poissons pêchés seront laissés sur place pour que les pourvoyeurs les remettent à des personnes dans le besoin.

Les organisateurs affirment de leur côté qu'ils s’assurent ainsi d’éviter toutes formes de gaspillage.

Avec les informations de Hadi Hassin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !