•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étoile pourrait être sur le point d’exploser

Bételgeuse

Vu sa forte luminosité, Bételgeuse est une étoile observée depuis l'Antiquité.

Photo : AFP / Observatoire de Paris

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Elle s’appelle Bételgeuse et son explosion devrait rivaliser de luminosité avec la pleine lune. Pour le moment, cette supergéante rouge se fane, elle s’éteint comme une vieille ampoule, et ce, rapidement. Depuis le mois d'octobre, elle accuse une perte de luminosité hors norme.

D’après les données dont nous disposons, elle n’a jamais été aussi pâle, a confirmé, à la CBC, Stella Kafka, de l’Association américaine des observateurs d’étoiles variables.

Les astronomes prévoient qu’une supernova (l’explosion) pourrait survenir assez rapidement, ce qui, en termes astronomiques, peut signifier demain comme dans 100 000 ans. Ce qui est certain, c’est que la mort de cette étoile sera assez spectaculaire pour être visible de la Terre en plein jour.

Bételgeuse n’est toutefois pas une étoile facile à observer, car elle est camouflée par un colossal nuage de poussière et de gaz. Bien que son état actuel suggère une disparition prochaine, il s’agit tout de même d’un scénario hypothétique.

La constellation d'Orion

Bételgeuse est le « coude » de la constellation d'Orion.

Photo : iStock

La supergéante se trouve à une distance de la Terre qui est estimée entre 425 et 650 années-lumière. Elle a une masse 10 fois supérieure à celle de notre soleil, mais fait 1400 fois sa taille. C’est-à-dire que, si elle était à sa place, elle engloberait la majorité des planètes du système solaire. En temps normal, elle est 14 000 fois plus lumineuse que le Soleil. C’est une des étoiles les plus brillantes de la Voie lactée.

Je ne sais même pas si c'est le plus faible [niveau de luminosité] qu’elle atteindra. C'est un événement en évolution. Nous sommes toujours en plein dedans. En fait, nous en sommes encore au début. De telles étoiles massives se déplacent lentement. Elles prennent tout leur temps.

Une citation de :Stella Kafka.

On avait aussi enregistré des diminutions épisodiques de la luminosité de Bételgeuse en 2018. La principale hypothèse avancée était que cet astre, tout comme le Soleil, avait des zones moins chaudes que d’autres. Ces zones fraîches peuvent donner l’impression que l’étoile est plus pâle quand elles sont face à la Terre.

Un événement rare

Les supernovae sont communes à l’échelle de l’Univers, mais il est rare qu’elles se produisent aussi près et qu’elles soient observables depuis la Terre. La dernière occurrence, au moment de l’explosion de l’étoile Cassiopée A, remonte à 1680.

À l’échelle galactique, elles se produisent environ une fois par siècle, mais il n’est pas toujours possible de les observer, par exemple parce qu’elles sont cachées ou situées de l’autre côté de la Voie lactée.

La plupart des supernovae observées par l’humain étaient des phénomènes distants, dans d’autres galaxies.

Bételgeuse est assez proche de notre planète pour que les radiations que son explosion dégagerait atteignent la Terre, mais pas en quantité suffisante pour représenter un danger.

Pas de risque

Ce serait toutefois une excellente occasion d'étudier une supernova en devenir.

L'étoile pourrait exploser de deux façons. Soit en formant deux faisceaux à partir de ses pôles, soit par une explosion sphérique et symétrique partant dans toutes les directions. Si nous étions sur le chemin de l'explosion en faisceau – ce qui n'est pas le cas – ou si Bételgeuse était beaucoup plus proche, la situation pourrait être dramatique.

Vu l’emplacement de notre planète, nous n'allons pas mourir, assure Stella Kafka. Mais si vous cherchez une excuse pour manger plus à Noël, allez-y.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !