•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Néo-Brunswickois traverse la glace avec son VTT, s'en sort indemne

Étienne Rousselle tente de récupérer son VTT qui s'est enfoncé dans la rivière.

Étienne Rousselle tente de récupérer son VTT qui s'est enfoncé dans la rivière.

Photo : Jean-Martial Comeau

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Étienne Rousselle d'Haut-Rivière-du-Portage, n'est pas prêt de retourner faire une balade en véhicule tout-terrain (VTT) sur la rivière en hiver.

Samedi dernier, vers midi, l'homme de 55 ans se promenait sur la rivière en VTT quand son véhicule a traversé la glace.

C'était pas mal frette, lance-t-il. Je n'ai pas trop aimé ça. Il y a des endroits où ça gèle, d'autres moins. C'est arrivé, c'est arrivé... que veux-tu?

Étienne Rousselle a eu de l'aide d'amis pour retirer son VTT de la rivière.

Étienne Rousselle a eu de l'aide d'amis pour retirer son VTT de la rivière.

Photo : Jean-Martial Comeau

Pour une surprise, c'est toute une surprise. Ça arrête sec quand tu vois ton VTT s'enfoncer dans la rivière.

Étienne Rousselle

Il s'en est bien tiré. Il a fait appel à des amis qui sont venus lui donner un coup de main. Il a fait une tranchée dans la glace à l'aide d'une scie mécanique, puis ils ont attaché des cordes sur le VTT, reliées à un camion sur la berge. L'opération a duré quatre heures.

Étienne Rousselle met son orgueil de côté et raconte sa mésaventure en espérant que cela serve de leçon, non seulement pour lui, mais pour tous les amateurs de VTT.

Je recommande, au moins, de mesurer l'épaisseur de la glace, suggère-t-il. Mais, pour moi, c'est fini les rivières pour un bon bout de temps. Je vais m'aventurer dans le bois à la place.

Sur la rivière en patins

Le président du Club de VTT 4 Saisons, à Brantville, Omer Smith, recommande aussi aux amateurs de VTT de se méfier des rivières.

Ces temps-ci, je ne risquerais pas d'aller sur la glace, dit-il. Il y a des endroits où la glace est épaisse et d'autres où elle ne l'est pas du tout. Dans la rivière, il y a du courant et c'est dangereux. Sur la rivière l'autre jour, à Pont-Lafrance, j'ai vu des personnes qui s'étaient aventurées en patins. Il y en a un qui tirait un petit traîneau avec un enfant. Ils traversaient la rivière. C'est dangereux. Tous les ans, il y en a qui calent en VTT.

Le VTT d'Étienne Rousselle, partiellement enfoncé dans la rivière.

Le VTT d'Étienne Rousselle, partiellement enfoncé dans la rivière.

Photo : Jean-Martial Comeau

Le club de VTT La Randonnée Nord-Est, à Tracadie, est le plus imposant dans la Péninsule avec près de 700 membres. Son président, Roland Thériault, mentionne que des démarches sont en cours pour obtenir la permission des autorités gouvernementales de circuler sur le pont de Landry-Office, comme c'est le cas sur celui de Pont-Lafrance depuis quelques années. Ainsi, selon lui, moins de conducteurs de VTT seraient tentés de s'aventurer sur la rivière.

Ce dossier-là n'avance pas vite, déplore-t-il. On aimerait que ça grouille plus vite pour la sécurité de nos membres. On remercie le Bon Dieu qu'il n'y a pas eu de décès.

Ces hommes ont trimé pendant quatre heures pour récupérer le VTT.

Ces hommes ont trimé pendant quatre heures pour récupérer le VTT.

Photo : Jean-Martial Comeau

Incidemment, Roland Thériault a lui aussi déjà eu la frousse en VTT sur une rivière.

La dernière fois que je suis allé en VTT sur une rivière, je voyais l'eau friser sous les pneus. J'ai eu peur et ma femme aussi.

Roland Thériault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !