•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La démolition de la caserne de Kapyong repoussée 

La caserne abandonnée de Kapyong, située dans le secteur Kenaston-Tuxedo à Winnipeg.

La caserne abandonnée de Kapyong est située dans le secteur Kenaston-Tuxedo à Winnipeg.

Photo : Google Maps

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les travaux de développement de la caserne de Kapyong devront être reculés, car la deuxième phase de démolition du site ne sera pas terminée avant l’automne 2021. 

Le ministère de la Défense nationale affirme que les négociations sur l’accord de règlement global ont été priorisées jusqu’en août, car il croyait que les conditions de l'accord pourraient avoir une incidence sur l'ampleur du développement du site.

Le chef de la Première Nation de Long Plains, Dennis Meeches, ne pense pas que ce retard affectera les travaux de construction. 

La première phase de démolition s'est terminée en mai 2019, a indiqué lundi un porte-parole du ministère de la Défense nationale par courriel à CBC. Treize bâtiments y ont été détruits et des matériaux de construction dangereux ont été retirés. 

Dans cette deuxième phase, le reste des bâtiments seront démolis ainsi que les routes et les stationnements du site. 

La caserne de Kapyong est abandonnée depuis 2004. Elle a été occupée par les Forces armées canadiennes jusqu’en 2004, lorsque le 2e Bataillon du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry a déménagé à la base des Forces canadiennes Shilo.

Les Premières Nations signataires du Traité no 1 ont obtenu officiellement le site en août, après une décennie de bataille juridique avec des représentants du gouvernement fédéral.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !