•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

DP Energy propose un deuxième projet de parc d’énergie solaire à Calgary

Un parc de panneaux solaires.

L'entreprise DP Energy souhaite construire deux parcs de panneaux photovoltaïques dans le sud-est de Calgary.

Photo : iStock

Radio-Canada

À Calgary, l'entreprise irlandaise DP Energy revient sur le devant de la scène et souhaite proposer un second volet à son mégaprojet de parc solaire, présenté en mars dernier aux habitants. Grâce à ce projet, l'entreprise veut faire de Calgary une championne en matière d'énergie solaire, tout en réhabilitant des zones contaminées.

En mars dernier, l'entreprise DP Energy avait proposé de construire un premier parc produisant de l'énergie solaire au sud-est de la ville lors d'une consultation publique. Les participants, qui s'étaient rassemblés pour connaître l’avenir réservé à ces 64 hectares de terre contaminée, avaient semblé conquis. À l'époque, le conseiller municipal de la zone, Shane Keating, avait trouvé le projet fabuleux. En plus de produire une énergie verte, celui-ci vise à réhabiliter des terrains contaminés de l'agglomération. Ce projet va utiliser de la terre contaminée qui n’aurait pas pu être utilisée et construire quelque chose ayant des répercussions sur le futur, avait détaillé le conseiller municipal.

Entre temps, DP Energy a obtenu un permis d’aménagement de la part de la Ville pour construire ce parc comportant 1500 panneaux solaires à l’ouest de Barrow Trail et au nord de la 114e avenue.

Ce terrain, qui appartient à l’entreprise Viterra Inc., avait été utilisé comme site de production de produits d’engrais. La terre doit donc être laissée en jachère pendant quelque temps et selon DP Energy, l’installation du parc aura un impact minime sur le sol.

Un second projet...et un troisième

Aujourd'hui, l’entreprise revient à la charge et voudrait en construire un deuxième parc photovoltaïque, non loin du premier, pour un investissement total qui excèderait 45 millions de dollars.

Il y a une forte acceptation du marché pour le type de projet que nous proposons.

John Kerr, directeur commercial de DP Energy pour la zone Canada

Ce second parc possèderait 2000 panneaux solaires et serait capable de produire 35 mégawatts (MW).

S'il obtient le feu vert dans sa totalité, ce projet pourrait devenir l'un des plus grands parcs photovoltaïques au Canada, générant plus de 60 MW. De quoi alimenter 14 000 foyers en électricité.

Une image satellite sur laquelle deux zones sont entourées en rouge.

Les deux zones sur lesquelles DP Energy souhaiterait construire ses deux parcs se situent dans la zone industrielle Shepard, au sud-est de la Ville.

Photo : Radio-Canada

Pour John Kerr, directeur commercial de DP Energy pour la zone Canada, les chances que le projet soit approuvé sont élevées. De façon générale notre proposition est bien reçue, sur les deux dernières années, et parmi toutes les personnes consultées, nous n’avons eu qu’un seul retour négatif, affirme ce dernier.

L’entreprise irlandaise n’a pas encore fait sa demande de permis d’aménagement auprès de la Ville pour ce second volet. Elle organise une réunion publique le 22 janvier prochain pour échanger avec les personnes intéressées.

Par contre, les ambitions de DP Energy ne s'arrêtent pas là puisque l'entreprise va également agrandir son parc solaire de Medicine Hat. Ce projet serait encore plus important que celui de Calgary, car il prévoit de passer d’une production de 200 MW à 300 MW.

Un contexte favorable

John Kerr le sait, ces projets subviennent à un moment où la province est prête à s'ouvrir aux nouvelles sources d'énergie. Les mentalités ont changé en Alberta. Le but de la province est d'atteindre 30 % de la production d'électricité à partir de sources renouvelables d'ici 2030, explique John Kerr.

Cet objectif avait été mis en place par le Nouveau Parti démocratique (NPD), à l’époque où il dirigeait la province. Le gouvernement actuel n’a pas confirmé suivre ou non un calendrier précis pour atteindre cet objectif, mais selon l’agence gouvernementale Alberta Energy, il y a déjà eu des investissements à hauteur de 2,3 milliards de dollars dans des projets d’énergie renouvelable cette année.

Avec les informations de Bryan Labby

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !