•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il n’y aura pas de grève le 25 décembre aux aéroports de Dorval et de Mirabel

Vue panoramique de l'aéroport.

Swissport Canada est le seul fournisseur de carburant des aéroports Pierre-Elliott-Trudeau et Montréal-Mirabel.

Photo : Getty Images / AFP/Daniel Slim

Radio-Canada

L’entreprise Swissport Canada, seul fournisseur de carburant des aéroports Pierre-Elliott-Trudeau et Montréal-Mirabel, a annoncé avoir conclu une entente de principe avec le syndicat, évitant une grève prévue le 25 décembre.

Les deux parties se sont entendues à la suite d'un blitz de négociations et aucun moyen de pression des deux côtés n'aura lieu d'ici à ce que le syndicat fasse ratifier l'entente par ses membres.

Une citation de Louis-Philippe Charland, vice-président aux ressources humaines de Swissport Canada

Selon M. Charland, le comité syndical de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs de l'aérospatiale (AIMTA) recommandera unanimement l'entente aux membres.

Le syndicat des machinistes a pour sa part précisé que les détails de l’entente seront dévoilés aux membres lors d’une réunion de ratification le 27 décembre.

Il s'est montré satisfait de l'entente.

Nous sommes donc heureux que des progrès aient été réalisés et qu'un accord de principe ait pu être obtenu juste à temps pour éviter la grève.

Une citation de Peter Tsoukalas, président général du district 140

Néanmoins, en cas de rejet de l'accord de principe, les parties reprendront les discussions de médiation avec la possibilité d'une grève effective le 1er janvier.

Les employés concernés sont les ravitailleurs d'aéronefs, les mécaniciens aux installations de stockage de carburant, les répartiteurs, les employés-entretien ravitaillement et les mécaniciens.

La menace d’un débrayage des quelque 250 syndiqués planait depuis la mi-décembre. Les syndiqués de la section locale 2301 de l'AIMTA avaient voté dans une proportion de 99 % en faveur de la grève.

Swissport pouvait faire appel à des cadres pour assurer le maintien de certaines activités. Toutefois, la cadence habituelle n’aurait pas pu être maintenue, selon le syndicat.

Les salariés sont sans contrat de travail depuis le mois d'août. Les négociations entre les deux parties avaient débuté le 24 mai.

Les salaires et la conciliation travail-famille figurent parmi les principaux points en litige. D'après l'AIMTA, les travailleurs concernés gagnent en moyenne 16 $ l'heure.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.