•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux Québécois arrêtés après avoir menacé Justin Trudeau

Justin Trudeau entouré de policiers.

En octobre, le chef libéral Justin Trudeau avait fait son entrée équipé d'un gilet pare-balles dans un rassemblement partisan à Mississauga, en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a confirmé avoir arrêté deux Québécois soupçonnés d’avoir proféré des menaces contre le premier ministre Justin Trudeau au cours de la dernière campagne électorale.

Forte d'un mandat de perquisition, la GRC a procédé à l'arrestation des deux hommes vendredi et saisi des appareils électroniques, a indiqué un porte-parole.

L'identité des deux hommes n'a pas été dévoilée puisqu'une enquête est en cours.

De son côté, le bureau du premier ministre n'a pas voulu réagir, précisant qu'il ne commentait jamais de nouvelle ayant trait à sa sécurité.

En octobre, en pleine campagne électorale, l'équipe de campagne de Justin Trudeau avait été contrainte de retarder un événement partisan à Mississauga, en Ontario, en raison du fait que la sécurité du chef libéral était menacée, selon des sources citées par CBC.

Lorsqu'il est finalement apparu devant la foule, M. Trudeau était vêtu d'une veste par-balles sous sa chemise tandis que la sécurité avait été renforcée autour de lui.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !