•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie majeur dans une entreprise de recyclage de pneus à Minto au Nouveau-Brunswick

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Image d'un feu d'une usine.

Le reportage de Luc Lapointe

Photo :  CBC / Gary Moore

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une quinzaine de services d'incendie tentent de maîtriser un feu qui fait rage depuis vendredi soir dans une usine de recyclage de pneus de Minto, au Nouveau-Brunswick. Des avions-citernes ont également été utilisés.

Les flammes font rage sur les terrains de l'entreprise Tire Recycling Atlantic Canada Corporation, ou TRACC.

Gregory Gilmore, chef pompier adjoint du service d’incendie de Keswick Ridge, parle d’un travail qui pourrait prendre aux pompiers plusieurs jours, voire plusieurs semaines. 

Selon les premières constations, M. Gilmore croit que le feu pourrait avoir pris naissance dans un bâtiment de l’entreprise pour ensuite se propager aux pneus qui sont entreposés à l’extérieur.

Un pompier près d'une clôture et d'une grande fumée d'incendie de pneus.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'incendie de pneus à Minto le 21 décembre 2019.

Photo : Courtoisie de Tammy Best

La fumée montait haut dans le ciel samedi, a dit le pompier Gilmore. Il redoutait des vents plus forts, ou changeant de direction, ce qui ramènerait la fumée plus près du sol et augmenterait les risques pour la population.

Lorsque le feu perdra de la vigueur, c’est ce qui risque d’éventuellement se produire.

Avis à la population concernant la qualité de l'air

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a réagi samedi en fin d’après-midi en publiant un avis au sujet de la qualité de l’air dans les régions de Minto et de Chipman.

On y précise que l’exposition à de faibles quantités de fumée ne devrait pas causer de problèmes chez la plupart des personnes en santé, mais met en garde contre des symptômes comme l’irritation des yeux et de la gorge, ou de l’essoufflement.

Incendie dans une usine de recyclage de Minto.

Incendie dans une usine de recyclage de Minto.

Photo : Compte Twitter @UKFD

On demande aux gens d’être attentifs à leurs symptômes, de réduire leurs activités, de rester à l’intérieur et d’éteindre leur échangeur d’air pour ne pas faire entrer l’air de l’extérieur dans la maison.

Les résidents devraient prendre des précautions lorsque la qualité de l'air est affectée par la fumée dense, a déclaré samedi après-midi la médecin-hygiéniste régionale de la région, la Dre Kimberley Barker.

Les bébés, les enfants, les femmes enceintes, les adultes plus âgés, les fumeurs et les personnes souffrant d'une maladie cardiaque ou respiratoire chronique devraient rester à l'intérieur pour réduire leur exposition à l'air extérieur.

Dre Kimberley Barker

Les personnes qui ont de la difficulté à respirer ou qui éprouvent des malaises pulmonaires devraient communiquer avec leur médecin ou avec Télé-Soins 811.

En milieu d’après-midi samedi, Geoffrey Downey, un porte-parole de l’Organisation des mesures d’urgence (OMU) du Nouveau-Brunswick, ne rapportait aucun problème de santé chez les citoyens. Il indique que le système d’aération du foyer de personnes âgées WG Bishop, situé dans les environs, a été désactivé par mesure de prudence.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) indique que la route 10 a été fermée à la circulation entre la route Post et la promenade Northside.

Épaisse fumée noire.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'incendie fait rage aux installations de TRACC, la Tire Recycling Atlantic Canada Corporation.

Photo :  CBC / Gary Moore

Dianne Gibbons vit à quelques minutes du centre de recyclage. Elle a dit que son mari était sorti dans son garage tôt samedi matin lorsqu'il a vu la fumée dans le ciel.

Il est venu à la porte et m'a dit de mettre mon manteau et de me rendre au bout de l'allée. Quand j'ai vu ça, je me suis dit : "Oh, mon Dieu", c'est dévastateur. C'est une grosse fumée noire, lourde, très lourde , a-t-elle dit.

Selon le site Internet de l’entreprise, TRACC recycle environ un million de pneus par an à Minto. La compagnie emploie une cinquantaine de personnes dans cette communauté d'environ 2300 habitants.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !