•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Des événements québécois qui ont marqué la décennie 2010

Manifestation à Montréal dans le cadre de la grève étudiante de 2012.

Les étudiants ont manifesté pendant plusieurs mois contre la hausse des frais de scolarité, en 2012.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Durant les 10 dernières années, le Québec a été témoin de moments marquants qui sont venus ponctuer cette décennie qui s’achève. Nous vous proposons de revisiter en archives certains événements de l’actualité québécoise qui ont fait date.

Printemps érable — le mouvement étudiant des carrés rouges

Du rouge, beaucoup de rouge, des milliers de pancartes, mais un seul message "Non à la hausse des frais de scolarité".

Pascale Nadeau

La mobilisation étudiante atteint un sommet rarement vu au Québec ; c’est par dizaine de milliers qu’ils prennent la rue pour dire au gouvernement Charest de bloquer la hausse des frais de scolarité.

Le 22 mars 2012, la manifestation s’étire sur plus de 2 km au centre-ville. 300 000 étudiants sont alors en grève. Le journaliste Benoît Giasson présente un reportage au Téléjournal sur le mouvement étudiant.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Téléjournal, 22 mars 2012

De nombreux autres organismes viendront appuyer les manifestants qui dénoncent les politiques du gouvernement libéral de Jean Charest. 


Attentat contre la première ministre Pauline Marois au Métropolis

L’élection de Pauline Marois comme première ministre du Québec ce soir a été assombrie par la mort d’un homme.

Geneviève Asselin

Alors qu’elle prononce son discours de victoire, des gardes du corps empoignent Pauline Marois brusquement pour la sortir de scène.

Le soir du 4 septembre 2012, la journaliste Geneviève Asselin anime une émission spéciale : Fusillade au Métropolis. Elle s’entretient avec la journaliste Martine Biron présente sur les lieux de l’attentat.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Fusillade au Métropolis, 4 septembre 2012

À l’extérieur un homme est immobilisé au sol par les policiers. Agité et vêtu d'une robe de chambre il crie « Les Anglais se réveillent ».

Richard Bain s’était introduit par l’arrière de l’immeuble. Muni d’une arme à feu, il tue un homme et en blesse un autre gravement. Il tente également de mettre le feu à l’édifice.

Une fois la poussière retombée, Pauline Marois qui devait vivre un moment historique en devenant la première femme à occuper le poste de premier ministre au Québec retourne calmement sur scène pour remercier et saluer ses militants.


Accident ferroviaire à Lac Mégantic

Dans la nuit du 5 au 6 juillet 2013, un train chargé de pétrole brut dévale une pente à grande vitesse et se transforme en véritable bombe lorsqu’il déraille au centre-ville de Mégantic.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Téléjournal, 6 juillet 2013

Le 6 juillet dans un reportage présenté au Téléjournal, Claudine Richard fait le bilan de l’accident avec des membres de la communauté méganticoise.

Les images sont apocalyptiques. Le feu rase une trentaine de bâtiments; des logements, des commerces et un bar bondé. Au total l'accident fait 47 morts. L’incendie détruit une grande partie du centre-ville de Lac-Mégantic.


La Charte des valeurs québécoises

Après plusieurs semaines de débat sur le port des signes religieux et les accommodements raisonnables, le Parti québécois de Pauline Marois présente la charte des valeurs québécoises.

Le parti québécois souhaite limiter le port des signes religieux pour certains employés de l’État et inscrire la neutralité religieuse de l’État dans la charte des droits et libertés.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Téléjournal, 10 septembre 2013

Le 10 septembre 2013, la journaliste Martine Biron présente un reportage sur le dévoilement de la charte des valeurs québécoises du Parti québécois.

Le projet suscite de vives réactions à travers tout le Canada.

Comme le Parti québécois est défait le 7 avril 2014, le projet de loi est enterré, mais l’idée d’inscrire la laïcité de l’État dans une loi fait son chemin et la Coalition avenir Québec réalisera le projet après sa prise de pouvoir en 2018.

Le projet de loi 21 est adopté le 16 juin 2019. Il interdit le port des signes religieux aux employés de l’État suivants : juges, policiers, procureurs de la couronne, gardiens de prison et enseignants.


Attentat à la Grande Mosquée de Québec

Le 29 janvier 2017, Alexandre Bissonnette, 27 ans, ouvre le feu au Centre culturel islamique de Québec, aussi connu sous le nom de Grande Mosquée de Québec, où environ 65 fidèles sont réunis pour la prière du soir. Il fait 6 victimes et 20 blessés, dont 5 blessés graves, tous des hommes.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Téléjournal, 29 janvier 2017

Alors que Pascale Nadeau anime une émission spéciale au Téléjournal le soir du 29 janvier, on parle de deux tireurs. Un homme qui tentait de fuir les lieux a été arrêté par les policiers, mais relâché quelques heures plus tard.

Le journaliste Alexandre Duval est sur les lieux de l’attentat pour rendre compte des informations données au compte-gouttes par les policiers.

C’est au pont de l’Île d’Orléans que les policiers procèdent à l’arrestation d’Alexandre Bissonnette.


Greta Thunberg visite Montréal

Le changement arrive, que vous l’aimiez ou non.

Greta Thunberg

Le 27 septembre 2019, les yeux de la planète se tournent vers le Canada. La journaliste Marie-Ève Cousineau rapporte au Téléjournal les événements de cette journée mondiale pour le climat.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Téléjournal, 27 septembre 2019

Selon les organisateurs, 500 000 personnes marchent dans le centre-ville de Montréal.

Montréal est devenue l’épicentre de cette mobilisation mondiale avec la présence de la figure de proue du mouvement, la jeune Greta Thunberg.

Claudine Bourbonnais

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.