•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La papetière Northern Pulp n'obtient pas de nouveau sursis

Stephen McNeil regarde la caméra durant une allocution.

Le premier ministre Stephen McNeil annonce sa décision le 20 décembre 2019.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La papetière Northern Pulp devra cesser d’utiliser ses installations de traitement de ses effluents à Boat Harbour le 31 janvier, annonce le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil.

Après trois jours de réflexion, le premier ministre a donné une conférence de presse à Halifax, vendredi matin, pour annoncer que son gouvernement n'accorderait pas de délai supplémentaire à l'entreprise pour qu'elle effectue l'évaluation environnementale requise par le ministère de l'Environnement.

En 2015, j'ai pris la décision de nettoyer Boat Harbour, et aujourd'hui j'honore cette décision, a déclaré Stephen McNeil.

Cinq années pour régler la situation

Cette décision respecte la promesse faite par le premier ministre à la Première Nation de Pictou Landing située près de la papetière. M. McNeil a expliqué que Northern Pulp a bénéficié de cinq années et de plusieurs occasions pour changer les choses, mais qu'il y avait encore loin de la coupe aux lèvres.

M. McNeil s'est dit déçu de constater qu'après tout ce temps, l'entreprise n'avait pas modernisé ses installations dans le respect des exigences environnementales de la province.

Plan de transition pour les travailleurs

Le premier ministre s'est aussi engagé à aider les employés touchés et l'industrie forestière de la Nouvelle-Écosse en annonçant un plan de transition accompagné d'une enveloppe de 50 millions de dollars.

Une loi provinciale précise que la papetière doit cesser de traiter ses effluents à Boat Harbour d’ici le 31 janvier 2020. La société mère de Northern Pulp, Paper Excellence Canada, demandait une prolongation pour construire de nouvelles installations de traitement des eaux usées.

La papetière est le plus grand employeur du secteur forestier de la Nouvelle-Écosse.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des panaches de vapeur sortent des cheminées de l'usine.

Dans un communiqué publié en réaction à la décision, le PDG de Paper Excellence Canada, Brian Baarda, a déclaré être grandement déçu par la décision du gouvernement. Cette décision annonce la fermeture de Northern Pulp, estime l'entreprise.

Paper Excellence Canada dit croire qu'elle avait un plan « excellent » formulé par des experts et qui comprenait des données scientifiques prouvant que son projet de nouvelles installations de traitement des eaux usées n'aurait entraîné aucun impact notable sur l'environnement. Elle dit avoir répondu à toutes les demandes de la province pendant quatre ans et demi.

Si le ministère de l'Environnement avait voulu une évaluation environnementale approfondie dès le départ, nous aurions été prêts à la faire, souligne l'entreprise.

La papetière dit entamer vendredi le processus de fermeture, qui comprend la mise à pied de ses travailleurs et l'annulation de contrats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !