•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chevreuil d’Anticosti moins nombreux, mais en meilleure santé qu'en 2006

Gros plan d'un cerf

Sur Anticosti, le cerf de Virginie se laisse apprivoiser.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il y a près de cinq cerfs de Virginie au kilomètre carré sur l’île d’Anticosti, selon les résultats du dernier recensement effectué par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) en 2018. C'est une densité quatre fois moins élevée qu'en 2006.

La biologiste au sein de ce ministère, Catherine Ayotte, confirme que le cerf de Virginie est loin d'être menacé.

« Le cerf de Virginie d’Anticosti n’est pas en danger. »

— Une citation de  Catherine Ayotte, biologiste

Ces données démontrent cependant une baisse du nombre de bêtes par rapport au recensement qui datait de 2006. La densité était très élevée, c’était près de 20 cerfs par kilomètre carré, précise Mme Ayotte.

« Il y avait tellement de cerfs, qu’ils détruisaient eux-mêmes leur propre habitat. »

— Une citation de  Catherine Ayotte, biologiste

Petit à petit, les cerfs ont eu accès à moins de nourriture, ce qui a eu pour effet de réguler leur nombre. Selon les observations des chasseurs et des habitants de l’île, les cerfs étaient moins nombreux pendant quelques années.

Le MFFP a d’ailleurs mis en place une stratégie d’aménagement forestier pour assurer la survie de l’habitat. Les arbres qui ne fournissaient pas de nourriture ont été coupés, et des exclos, c’est-à-dire des zones protégées des cerfs pour permettre la repousse de la forêt, ont été aménagés.

Les plus bas niveaux sont derrière nous et la qualité de chasse est au rendez-vous, confirme Catherine Ayotte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !