•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chambre des représentants des États-Unis approuve le nouvel ALENA

Les politiciens montrent leur signature respective sur le document.

La vice-première ministre canadienne Chrystia Freeland, le sous-secrétaire du Mexique pour l'Amérique du Nord Jesús Seade (centre) et le représentant américain du Commerce Robert Lighthizer ont signé l'ACEUM lors d'une cérémonie la semaine dernière.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Chambre des représentants approuve le nouvel accord de libre-échange Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM); le Sénat devra maintenant se prononcer.

La ratification de l'accord a été appuyée par 385 membres de la Chambre, à majorité démocrate, tandis que 41 s'y sont opposés.

Tant le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, que le sous-secrétaire mexicain pour l'Amérique du Nord, Jesús Seade, se sont réjouis de ce vote, jeudi.

L'approbation de l'accord par les représentants avec un tel soutien des deux partis est une étape importante et montre à quel point le président Trump modifie avec succès la politique commerciale américaine, a ainsi déclaré Robert Lighthizer par communiqué.

L'ACEUM devrait créer entre 176 000 et 589 000 nouveaux emplois américains et accroître considérablement la croissance économique, a-t-il ajouté.

De son côté, la présidente de la Chambre américaine des représentants, la démocrate Nancy Pelosi, a dit ne pas s'inquiéter d'offrir une victoire politique au président Donald Trump avec l'approbation de l'accord, alors que démocrates et républicains sont englués dans la procédure de destitution du chef de l'État, officiellement mis en accusation par la Chambre, mercredi soir.

Ce serait un avantage collatéral si nous pouvions nous unir pour soutenir les familles des travailleurs américains, et si le président veut se l'attribuer, eh bien, qu'il le fasse, a-t-elle lancé lors des débats en Chambre avant le vote.

Dans un message publié sur Twitter, le président Trump s'en est justement pris à Mme Pelosi, affirmant que celle-ci a tenté de s'approprier le mérite de la signature de l'accord.

Au nord de la frontière, le premier ministre Justin Trudeau, dans le cadre d'une grande entrevue accordée à l'émission Power and Politics, sur les ondes de CBC, a dit avoir bon espoir que la Chambre des communes allait ratifier le nouvel accord.

Beaucoup de choses dépendent des autres partis en Chambre; nous sommes raisonnablement optimistes d'avoir les appuis nécessaires pour l'adopter, parce que les conservateurs étaient en accord [avec le projet] l'an dernier, même avant que nous n'ajoutions les améliorations obtenues en travaillant avec les démocrates, a-t-il déclaré.

Long processus

MM. Lighthizer et Seade ainsi que la vice-première ministre canadienne Chrystia Freeland avaient pris part à la cérémonie officielle de signature à Mexico, le 10 décembre dernier. L'accord de libre-échange a été conclu après des mois d'intenses négociations.

L'administration de Donald Trump tenait à ce que l'entente de libre-échange, issue d'une renégociation promise durant la campagne de 2016, soit ratifiée avant les primaires qui s'amorceront en février et marqueront le début officiel de l'année électorale.

Le Sénat, à majorité républicaine, doit étudier l'ACEUM au retour des Fêtes.

Le Canada a promis de ratifier l'accord une fois que cela aura été fait aux États-Unis.

Le premier Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), conclu en 1994, avait créé une vaste zone de commerce regroupant près d'un demi-milliard d'habitants.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Accords commerciaux

Économie