•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lorsque la fête de Noël est célébrée le 25 mai

Quatre personnes habillées en vert. Deux d'entre elles tiennent un portrait.

Des membres de la cellule de l'Église kimbanguiste de Toronto.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La fête de Noël ne se célèbre pas le 25 décembre pour l'Église kimbanguiste. Elle se célèbre plutôt le 25 mai, jour de la naissance de Jésus-Christ dans leur religion.

Ce 25 décembre sera un mercredi, une journée comme toutes les autres. On va aller au boulot comme d’habitude, indique le Torontois Mandaku José Kilondo, converti au kimbanguisme en 2015.

L'Église kimbanguiste a été créée par le protestant baptiste Simon Kimbangu. Elle voit le jour à Nkamba, qui se situe à 195 kilomètres à l’ouest de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo.

Simon Kimbangu

Simon Kimbangu a passé les 30 dernières années de sa vie en prison

Photo : Radio-Canada

C’est dans un contexte colonial que Simon Kimbangu se fait connaitre en 1921 en tant que prophète, note Anne Mélice, anthropologue belge et professeure à la Haute école Bruxelles Brabant. Son ministère est à la fois un mouvement d'éveil spirituel et un mouvement politique, et est parmi les précurseurs de l’indépendance du Congo, ajoute-t-elle.

L'État indépendant du Congo devient une colonie belge en 1908. Le pays accède à l'indépendance le 30 juin 1960 pour devenir la République démocratique du Congo (RDC).

Il aurait des millions de fidèles en République démocratique du Congo, au Congo-Brazzaville et en Angola. Toutefois, les experts ne s'entendent pas sur le nombre exact.

C'est l’ancien chef spirituel de cette Église, Salomon Dialungana Kiangani, qui a affirmé que la date de son anniversaire, le 25 mai, était la vraie date de naissance de Jésus-Christ.

L’anthropologue Anne Mélice

L’anthropologue Anne Mélice

Photo : Anne Mélice

En 1998, Salomon Dialungana qui était devenu chef spirituel dans les années 90, et qui était très âgé, s’est mis à chanter le 25 mai : "Noelé, Noelé", explique Anne Mélice. L'anthropologue connait bien cette religion, elle qui a été en immersion à l’Église kimbanguiste à Kinshasa et à Nkamba entre 1995 et 2013 dans le cadre de ses recherches académiques.

Cet événement a créé un émoi terrible et a provoqué une assemblée générale de l’Église en 1999. C'est là que l'on a décidé de modifier la date de naissance de Jésus, qui est passée du 25 décembre au 25 mai , explique l’anthropologue.

La date devient officielle à partir de 2001 lorsque Simon Kimbangu Kiangani, le petit fils de Simon Kimbangu, prend la tête de l’Église.

Selon Anne Mélice, outre la date du 25 mai, le nouveau chef spirituel a proclamé officiellement le prophète Simon Kimbangu comme étant le Saint-Esprit et Salomon Dialungana Kiangani est considéré comme le Jésus-Christ.

D’après la foi kimbanguiste, Salomon Dialungana Kiangani est la manifestation de la deuxième naissance de Jésus-Christ.

Nzuzi Isabelle Mvovi

La catéchiste Nzuzi Isabelle Mvovi entonne un cantique kimbaguiste

Photo : Radio-Canada

Quand l’ange Gabriel a visité Marie, la mère de Jésus, c’était au 6 e mois comme la Bible le dit. Le 6 e mois du calendrier juif correspond au mois de septembre, affirme Nzuzi Isabelle Mvovi, catéchiste à l’Église kimbanguiste à Toronto. Elle juge inadmissible la possible naissance de Jésus au mois de décembre. Entre septembre et mai, on a 9 mois. Jésus est donc né en mai.

Pour sa part, Anne Mélice estime que les kimbaguistes interprètent comme tous les chrétiens, le Nouveau et l’Ancien Testament pour montrer qu’il s’agit aussi de leur histoire.

des centaines de fidèles kimbanguistes

La plus grande paroisse kimbanguiste est construite à Nkamba. Elle a une capacité de 37000 places.

Photo : Page Facebook de la Radio Télévision Kimbanguiste.

L’influence du colonialisme

En 1921, Simon Kimbangu est emprisonné par les autorités belges, qui interdissent aussi l'Église kimbanguiste. Il faudra 30 ans afin que le colonisateur belge reconnaisse officiellement à nouveau l'Église kimbanguiste.

D'après l'un des membres de l'Église kimbanguiste de Toronto, Marius Simba, cette reconnaissance officielle vient du fait que les kimbanguistes ont cédé au colonisateur belge et choisi le 25 décembre comme étant la célébration officielle de Noël.

Les Belges avaient exigé qu’on reconnaisse leur faux Jésus pour que l’Église soit reconnue. Nous étions contraints d’accepter cette date. Papa’ Simon Kimbangu a dit à son fils Joseph Diangienda Nkutima: mon fils accepte cette condition, mais nous allons la renverser plus tard, souligne Marius Simba.

Joseph Diangienda Nkutima devient ainsi, en décembre 1959, le premier chef spirituel de l’Église kimbanguiste.

Noël chez les kimbanguistes

Pour les kimbanguistes, fêter Noël le 25 décembre, revient à célébrer une fête païenne et commerciale.

Marius Simba

Marius Simba

Photo : Radio-Canada

Noël est une fête commerciale. Les parents achètent des cadeaux pour leurs enfants, on embellit les sapins avec de la lumière et c’est tout. Il n'y a rien de spirituel, soutient Marius Simba. Il appelle les autres chrétiens à visiter Nkamba au mois de mai pour voir comment Noël se fête.

Différemment des autres chrétiens le jour de Noël, les kimbanguistes n'achètent pas des cadeaux à leurs enfants et ne décorent pas leurs maisons de sapin, affirme Tuzizila Makaya Pauline, kimbanguiste depuis son jeune âge. Cependant ils vont à leurs paroisses et mangent en famille.

3 fidèles kimbanguistes entrain de prier.

Pour célébrer Noël et d'autres fêtes de l'église , les membres de la cellule de l'église kimbanguiste de Toronto se rendent à l'une des paroisses à Montréal.

Photo : Radio-Canada

Nous mangeons nos plats préférés comme le pondu, une recette faite à base de feuille de manioc, du poisson salé. Le tout est dans la prière, commente Nzuzi Isabelle Mvovi. Elle croit que les autres chrétiens finiront par adopter la date du 25 mai. Ceux qui fêtent Noël le 25 décembre, c’est simplement une question de temps. Ils vont se rattraper. Un jour, ils vont comprendre que le 25 décembre ce n’est pas la fête de Jésus, souligne-t-elle.

La célébration de Noël 25 décembre remonte au 4 e siècle. L’Église catholique avait alors choisi cette date pour substituer la célébration de la naissance du Christ aux fêtes païennes en usage à l'époque.

Outre les Kimbaguistes, d’autres églises chrétiennes ont adopté une date différente du 25 décembre. C’est le cas de l’Église orthodoxe d'Ukraine qui se base sur le calendrier julien fête Noël le 7 janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !