•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre compagnie de téléphone doit bloquer certains appels frauduleux dès aujourd'hui

Un homme tient un téléphone intelligent.

Bell et Rogers mettront en place la technologie de blocage d'appels exigée par le CRTC, alors que Telus offrira à ses abonnés un système de filtrage des appels.

Photo : iStock

Radio-Canada

Vous en avez assez des appels au sujet du nettoyage de vos conduits d'aération ou de vos supposés arriérés à l'Agence du revenu? Vous ne devriez plus recevoir de tels appels frauduleux ou non sollicités à partir de jeudi.

Il s'agit d'une nouvelle exigence du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Bell et Rogers ont opté pour une technologie de blocage automatique des appels frauduleux, alors que Telus offre à ses abonnés cellulaires un système de filtrage des appels.

Selon le Centre antifraude du Canada, les fraudes par téléphone se sont chiffrées à 24 millions de dollars entre le 1er janvier et le 31 octobre 2019.

Quels appels seront bloqués?

  • Les appels provenant de numéros de plus de 15 chiffres
  • Les appels émanant de numéros bizarres, comme 000-000-0000

Est-ce que ça va marcher?

Le président de l’Association canadienne des télécommunications sans fil, Robert Ghiz, s'attend à une réduction « majeure » du nombre d'appels non sollicités.

Jeff Thomson, du Centre antifraude du Canada, est moins convaincu. Il y a aura un impact sur certains types de fraude, mais de quelle ampleur? demande-t-il. Ça reste à voir.

Il souligne que la technologie mise en place jeudi ne permettra pas de bloquer les appels de fraudeurs qui utilisent des numéros locaux, par exemple, pour tenter de berner leurs victimes.

Le CRTC « s'attend » toutefois à ce que les fournisseurs mettent également en place un système d'authentification pour bloquer ce type d'appels d'ici le 30 septembre 2020.

Comment reconnaître un appel frauduleux?

Selon Jeff Thomson, du Centre antifraude, affirme qu'il y a plusieurs signes révélateurs :

  • Au début de l'appel, vous entendez une voix ou un message robotisé. On vous demande parfois d'appuyer sur un bouton sur votre téléphone.
  • La personne qui vous appelle a un ton très autoritaire, voire menaçant.
  • La personne à l'autre bout du fil vous demande des renseignements personnels ou bancaires.
  • L'interlocuteur vous demande de l'argent, habituellement sous la forme de cartes-cadeaux ou de bitcoins.

Quoi faire s'il s'agit d'un appel frauduleux?

Raccrochez immédiatement, conseille M. Thomson. Ne fournissez pas de renseignement personnel au téléphone.

M. Ghiz ajoute que si vous recevez un appel d'un numéro que vous ne reconnaissez pas, vous pouvez toujours l'ignorer ou raccrocher et recomposer le numéro par la suite pour authentifier l'interlocuteur.

MM. Ghiz et Thomson conseillent tous deux au public de signaler tout appel frauduleux au Centre antifraude.

Si vous ne nous le dites pas, indique M. Thomson, on ne peut pas être au courant. [L'aide du public] est un élément clé.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Télécommunications