•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que prévoit le nouveau plan de gestion du cerf de Virginie pour l’Est-du-Québec?

Chargement de l’image

Un cerf de Virginie (archives)

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annonce le plan de gestion provincial du cerf de Virginie 2020-2027. Ce plan contient des particularités pour les régions de l’Est-du-Québec.

Le biologiste et coordonnateur provincial de la gestion du Cerf de Virginie, François Lebel, explique que la situation de l'Est-du-Québec est différente d'autres régions de la province et qu'il faut adapter le plan.

On est vraiment, dans certaines régions, avec des populations très abondantes de cerf. On est aussi dans une diminution de la clientèle de chasseurs de cerfs de Virginie au Québec.

Exemples de nouvelles règles pour le Québec

  • Achat d'un permis de chasse par zone
  • Récolte possible de 2 cerfs/chasseur/année (2 permis requis)
  • Partage du permis du cerf sans bois avec la famille
  • Simplification du calendrier de chasse
  • Appâtage réservé du 1er septembre au 30 novembre
  • Interdiction d'utiliser de l'urine naturelle de cervidé, à l'exception de l'orignal

« Dans ces enjeux-là, on arrive parfois à des problèmes de cohabitation de cette espèce-là dans certaines régions. Le nouveau plan de gestion amène de nouvelles modalités pour bien gérer le cerf de Virginie au Québec »

— Une citation de  François Lebel , biologiste et coordonnateur provincial au niveau de la gestion du Cerf de Virginie.

Il s'agit du quatrième plan de gestion provincial.

Chargement de l’image

Vue du sommet du mont Saint-Joseph à Carleton-sur-Mer dans la Baie-des-Chaleurs

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Zone 01

En ce qui concerne la Gaspésie, la zone 01, le Ministère sépare la partie nord de la partie sud de la péninsule en deux sous-zones, comme le demandaient les chasseurs.

Pour François Lebel, cette division permettra de faire une meilleure gestion de la ressource. Les densités de population sont beaucoup plus abondantes au sud. Par exemple, dans certaines années, quand la population va augmenter dans la portion sud, il sera plus facile de délivrer des permis [de chasse] de cerf sans bois seulement dans cette portion-là.

Zone 02

En ce qui concerne le Bas-Saint-Laurent, soit la zone 02, le Ministère agrandira la partie est de la région.

Pour François Lebel, la gestion en sera améliorée. On a des évolutions de population qui ne sont pas les mêmes dans les deux portions. Lorsque les populations pourront le permettre, dans la [zone] 02 ouest. Il sera plus souvent possible, quand la situation des populations va le permettre, d’émettre une fois de temps en temps, des permis [de chasse] de cerf sans bois.

Chargement de l’image

On compte près de 125 000 chevreuils sur l'île d'Anticosti

Photo : Radio-Canada

Anticosti

En ce qui concerne l'île d'Anticosti, la situation est particulière relativement à la grande concentration de cerfs de Virginie.

Le seul ajustement aux modalités de chasse imposé par le nouveau plan de gestion, c'est l'interdiction d'utiliser l'urine naturelle pour chasser.

Ainsi, le Ministère tente d’éviter la propagation de la maladie débilitante chronique chez les cervidés qui est apparue l’année dernière au Québec. C’est sûr que le fameux prion (Nouvelle fenêtre), qui amène la maladie débilitante chronique chez les cervidés, peut se retrouver dans l’urine des cervidés donc l’urine naturelle.

Un premier plan de gestion pour l’omble de fontaine

Chargement de l’image

L'omble de fontaine est aussi appelé truite mouchetée

Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

Le ministère de la Faune adopte aussi un premier plan de gestion pour l'omble de fontaine pour les huit prochaines années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !