•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jeu saguenéen à la conquête du monde

Des cartes tenues par quelqu'un.

Les cartes permettent d'associer un animal et une qualité.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Totem, un jeu de société conçu à Saguenay, remporte un franc succès. Une entente vient d'être conclue afin de le distribuer en Europe francophone, alors que le jeu est déjà populaire aux États-Unis, où il est en passe de devenir le chouchou des professionnels de la croissance personnelle, des thérapeutes et des ressources humaines.

Le jeu compte 80 cartes représentant des animaux et 80 autres comportant des qualités. Les participants sont invités à les associer pour définir leur totem à tour de rôle. C’est l’occasion pour les joueurs de dire ce qu’ils apprécient chez les autres, toujours dans un esprit positif

« On a une mission : c'est de faire en sorte que les gens brillent, se connectent et qu'ils puissent sentir à quel point ils sont importants. On veut que chaque personne sache ce qui la fait briller de mille feux. »

— Une citation de  Jade Tremblay, concepteur, Totem

C'est en partant de ce principe que Jade Tremblay, un spécialiste de la croissance personnelle, a eu l'idée en 2015 de créer un jeu pour faciliter ces échanges positifs. Les premières ébauches étaient plutôt rudimentaires. Mais il a la chance d'avoir auprès de lui sa conjointe, Tessa Paradis, une graphiste qui ajoute aux descriptions le principe de l'utilisation des animaux, ce qui donne une tout autre dimension au jeu.

C’est le symbolisme animal, rapidement, qui nous a interpellés, la puissance d'utiliser les forces des animaux pour qualifier une personne, le meilleur de ce qu'on voit d'une personne, explique le concepteur.

Si le principe n'est pas nouveau, il est utilisé par les scouts entre autres, il a permis de définir le concept et l'image de Totem. Si le jeu a un certain succès public, il a surtout été rapidement remarqué par les professionnels qui y ont vu un outil d'intervention.

À la base, c'était pour les familles, les amis puis tout ça, mais on s'est rendu compte qu’il y avait beaucoup d'autres personnes qui l'utilisaient : des thérapeutes, dans les écoles, dans les entreprises puis là, on a réalisé qu’il a une portée vraiment plus grande que ce qu'on pensait, raconte Tessa Paradis.

Le jeu est disponible du Amazon, ce qui contribue à la plus grande part de son chiffre d’affaires de 400 000 $. Une entente vient également d'être conclue avec un distributeur européen pour les ventes dans les pays francophones. Il existe aussi des versions italiennes et russes, en plus des versions françaises et anglaises. Une traduction en espagnol est en préparation.

Jusqu’à présent, quelque 30 000 jeux ont été vendus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !