•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ouverture du Lab-École de Québec repoussée à 2022

Maquette Lab École à leur bureau à Québec

Une maquette du projet

Photo : Radio-Canada / Martin Cloutier

Sébastien Tanguay

Annoncée pour la rentrée 2021, l’ouverture du Lab-École de Québec n’aura finalement pas lieu avant 2022. La Commission scolaire de la Capitale a annoncé le retard aux parents mardi soir, à la déception de plusieurs.

L’ouverture initialement prévue en septembre 2021 est reportée en 2022 en raison des défis liés à ce projet novateur, stipule le communiqué envoyé aux parents et dont Radio-Canada a obtenu copie.

Interrogée pour connaître les raisons du report, la commission scolaire de la Capitale n’a pas voulu commenter.

Le projet est encore en évolution, indique Marie-Élaine Dion, conseillère en communication de l’organisme. Tous les détails devraient être annoncés en février ou en mars.

Jean-Philippe Joubert, président du conseil d’établissement de l’école primaire de la Grande-Hermine, s’attendait à ce retard.

Jean-Philippe Joubert dans un manteau bourgogne, à l'angle du boulevard René-Lévesque et de l'avenue Turnbull.

Jean-Philippe Joubert est président du conseil d'établissement de l'école primaire de la Grande-Hermine.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

C'est un peu normal, c'est la conséquence de la surchauffe du marché de la construction actuel, croit-il.

Toutefois, il espère que ce retard sera le dernier.

Il ne faudrait pas que ça arrive une autre fois. L'école de la Grande-Hermine est en surcapacité depuis plusieurs années, c'est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons besoin d’une nouvelle école. En attendant, ce sont les élèves actuels qui subissent les contrecoups.

Jean-Philippe Joubert, président du conseil d'établissement de l'école de la Grande-Hermine

Signe que l’établissement peine à accueillir ses 400 élèves : la cour de l’école de la Grande-Hermine est envahie par les modules extérieurs. 

Plusieurs classes se donnent dans ces locaux normalement temporaires, qui prennent de plus en plus une allure permanente.

Certains élèves auront fait tout leur primaire avec ces roulottes-là dans la cour, déplore M. Joubert. 

Un module de tôle grise et orange apparaît attaché à l'édifice central de l'école de la Grande-Hermine.

Les modules extérieurs font office de salles de classe en raison du trop grand nombre d'élèves qui fréquentent l'école de la Grande-Hermine, dans le quartier Limoilou.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Les Lab-Écoles :

  • Promis sous le gouvernement Couillard, les Lab-Écoles doivent être les « écoles de l’avenir ».
  • Le budget de 56 M$ initialement prévu pour la construction de sept Lab-Écoles au Québec a doublé. 
  • D’abord annoncés pour 2021, tous les Lab-Écoles de la province ont été repoussés en 2022.
  • Seul celui de Québec n’avait pas été retardé, jusqu’à mardi soir.
  • L'athlète Pierre Lavoie, l'architecte Pierre Thibault et l'homme d'affaires Ricardo Larrivée portent le projet.

Julie Moffet habite dans le quartier Limoilou depuis 2012. L’école Stadacona qui faisait autrefois la fierté du voisinage, elle ne l’a connue que placardée, abandonnée aux intempéries.

La communauté a très hâte qu’il se passe quelque chose avec le bâtiment, explique-t-elle. 

C’est justement le Lab-École qui devait remplacer l’ancien établissement d’enseignement. La commission scolaire hésite à démolir l’ancien édifice.

L'école Stadacona est située sur l'avenue François-1er à Limoilou.

L'école Stadacona est située sur l'avenue François-1er à Limoilou.

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

La décision est à peu près prise, affirme Marie-Élaine Dion, sans toutefois préciser ce qu’il adviendra de l’ancienne école Stadacona.

Peu importe le sort qui attend le bâtiment, le report d’un an du Lab-École privera sans doute son aîné de pouvoir en profiter.

Quand le Lab-École va ouvrir, mon plus vieux va avoir 11 ans. Veut-on l’envoyer dans une nouvelle école pour seulement une année?

Julie Moffet

Au moins, nous ne sommes pas dans le cas des parents de Grande-Hermine, dans les roulottes et les locaux qui débordent, se console-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Éducation