•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mode nuit serait pire pour le sommeil que la lumière bleue, selon une étude

Une femme se sert de son téléphone cellulaire dans son lit.

Peu importe le filtre de couleur, défiler son fil d’actualité avant d'aller se coucher est une mauvaise idée.

Photo : getty images/istockphoto / AntonioGuillem

Radio-Canada

Cela fait quelque temps que les fabricants de téléphones intelligents intègrent un mode nuit à leurs appareils dans le but de filtrer la lumière bleue, qui garderait les gens éveillés et perturberait le sommeil. Or, il semblerait non seulement que les couleurs plus chaudes du mode nuit n’aident en rien le sommeil, mais qu’elles seraient même pires que la lumière bleue à cet égard, selon une nouvelle étude de l’Université de Manchester.

Il y a une vingtaine d’années, il a été découvert que la lumière à courte longueur d’onde, comme la lumière bleue, ralentissait notre production de mélatonine, autrement connue comme l’hormone du sommeil. Celle-ci est produite par la mélanopsine, une protéine oculaire particulièrement sensible à la lumière.

L’équipe du Dr Tim Brown a voulu tester cette notion sur des souris et a découvert que c’est d’abord la luminosité, et non la couleur de la lumière, qui influence le plus la mélanopsine.

À luminosité égale, les souris restaient éveillées plus longtemps lorsqu’elles étaient exposées à la lumière jaune que lorsqu'elles l'étaient à la lumière bleue, parce que le jaune stimule davantage les cellules du cône rétinien, qui affecte la perception de la couleur.

Le but fondamental du système de mélanopsine est de détecter la luminosité, explique le Dr Brown au quotidien The Guardian. Le système de cônes a aussi son rôle à jouer.

La lumière naturelle nocturne tend vers les couleurs bleutées, tandis que la lumière naturelle du jour tend vers les couleurs plus chaudes. Or, le mode nuit générerait des couleurs s’apparentant davantage à la lumière du jour, ce qui est peu propice au sommeil. Il vaudrait donc mieux activer le mode nuit le jour, et non le contraire, selon l’équipe de recherche.

Nos résultats suggèrent que l'utilisation de lumières tamisées et plus froides le soir et de lumières plus chaudes et lumineuses le jour peut être bénéfique, résume le Dr Tim Brown dans son rapport de recherche.

Le Dr Brown dit d’ailleurs croire que son équipe serait capable de reproduire ces résultats si l’expérience était réalisée sur des humains.

Peu importe le filtre de couleur, défiler son fil d’actualité avant d'aller se coucher est une mauvaise idée. L’idéal reste de ne pas regarder d’écran dans les heures précédant le sommeil. Si jamais vous avez à le faire, réduire la luminosité au maximum et ne pas activer le mode nuit serait peut-être la méthode la moins dommageable.

Avec les informations de The Guardian, Business Insider, et MobileSyrup

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé

Techno