•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Car2go cesse ses activités en Amérique du Nord

Une voiture Car2go stationnée.

Le service d'autopartage Car2go ne sera plus disponible en Amérique du Nord dès la fin du mois de février.

Photo : Radio-Canada / Robson Fletcher

Radio-Canada

Le service d'autopartage Car2go va cesser ses activités en Amérique du Nord, incluant Montréal, le 29 février prochain.

L'entreprise allemande Share Now, qui exploite la marque Car2go, en a fait l'annonce par communiqué mercredi après-midi.

Share Now a expliqué que sa décision était due à la volatilité du marché mondial de la mobilité et à la complexité croissante des infrastructures de transport en Amérique du Nord.

À cet égard, les problèmes cités comprenaient l'évolution rapide de la concurrence, le manque d'infrastructures pour l'émergence de nouvelles technologies, notamment celles pour les voitures électriques partagées, et l'augmentation des coûts d'exploitation.

En fin de compte, nous ne sommes pas en mesure de nous engager sur le niveau d'investissement nécessaire pour assurer le succès du marché nord-américain.

Extrait du communiqué de Share Now

Les abonnés de Car2go ont jusqu'au 29 février, à 23 h 59, pour profiter d'un véhicule en libre-service. La compagnie a cependant averti ses clients que le nombre de véhicules disponibles risque de diminuer progressivement d'ici à la fin de ses activités.

Dans un message partagé sur Twitter, l'entreprise d'autopartage montréalaise Communauto a déploré une grande perte pour la diversité des offres de mobilité.

À Montréal, nous allons ajuster l'offre et combler cette perte afin de répondre à une plus grande demande, a assuré la compagnie concurrente, qui compte 50 000 usagers à travers la province.

L'Europe également touchée

L'entreprise avait déjà revu ses activités nord-américaines cet automne, en quittant fin octobre les villes de Calgary, Austin, Denver et Portland. Son départ de Chicago était déjà prévu pour la fin décembre.

L'entreprise, présente à Montréal et à Vancouver, s'est déjà retirée du marché de Toronto l'an dernier. Malgré ses 80 000 usagers dans la Ville Reine, l'entreprise avait alors annoncé que la poursuite de ses activités était devenue « impossible » en raison des restrictions imposées quant au stationnement.

Share Now, propriété conjointe des constructeurs automobiles Daimler AG et BMW Group, se retirera également des marchés de Londres, de Bruxelles et de Florence la même journée, soit le 29 février, pour se concentrer sur les 18 villes européennes où elle restera présente.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie automobile

Économie