•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alanis Obomsawin, la première Autochtone à siéger au conseil du MBAM

L'artiste sourit.

La réalisatrice et chanteuse abénaquise Alanis Obomsawin.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Villeneuve

Radio-Canada

Moment historique pour le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) : l’artiste Alanis Obomsawin devient la première personne autochtone membre de son conseil d’administration. Sa nomination, ainsi que celle de deux autres femmes, a été annoncée ce matin.

Clare Annabelle Chiu et Lillian Mauer sont les deux nouvelles membres qui se joindront au conseil en même temps qu’Alanis Obomsawin.

Michel de la Chenelière, président du conseil d'administration du MBAM, a souligné par voie de communiqué que la composition de son équipe devient ainsi paritaire. Le conseil est composé de 21 membres.

En septembre dernier, le MBAM faisait appel à l’expertise de Lisa Qiluqqi Koperqualuk pour occuper le premier poste consacré à l’art et à la culture inuit au sein du musée.

Une artiste émérite

Membre de la Nation Waban-Aki, Alanis Obomsawin est une figure de proue du cinéma canadien. Elle a réalisé des documentaires marquants, comme On ne peut pas faire deux fois la même erreur, Waban-Aki : peuple du soleil levant, Kanehsatake, 270 ans de résistance, Richard Cardinal : le cri d'un enfant métis, Sans adresse et Mère de tant d'enfants. Parallèlement à ses réalisations cinématographiques, Alanis Obomsawin mène une carrière d'autrice, de conteuse et de chanteuse. Elle a reçu de nombreuses distinctions, notamment le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Clare Annabelle Chiu est vice-présidente du développement au Warwick Hotels and Resorts, une société hôtelière basée à Paris. Lillian Mauer est collectionneuse d'art et fondatrice d'Art Speaks, une plateforme ayant pour mandat de susciter des discussions autour de l'art contemporain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Arts visuels

Arts