•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick décroche le triste titre de la province la plus pauvre

Ernie Steeves donne une conférence de presse

Le ministre des Finances du Nouveau-Brunswick disposera de 187 millions de dollars de plus pour préparer son prochain budget, mais il est déçu de voir que sa province a besoin plus d’aide des autres (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick recevra à compter d’avril la plus grande proportion par habitant des paiements de péréquation, détrônant ainsi l’Île-du-Prince-Édouard à titre de province la plus pauvre.

La nouvelle est dure à encaisser pour le ministre des Finances, Ernie Steeves. Lorsque les transferts fédéraux augmentent, cela signifie que l’économie est faible, explique-t-il. Son gouvernement, ajoute le ministre, veut faire du Nouveau-Brunswick une province nantie, non une province pauvre.

Le ministère des Finances du Canada a présenté lundi les sommes qui seront accordées à certaines provinces l’an prochain en vertu de la péréquation. La part du Nouveau-Brunswick augmente de 9,2 % pour atteindre 2,21 milliards de dollars. C’est la plus forte croissance parmi les provinces qui touchent des paiements de péréquation.

Le Nouveau-Brunswick recevra l’équivalent de 2826 $ par personne, la plus forte somme par personne accordée à une province. C’est presque 1 $ de plus par personne qu’à l’Île-du-Prince-Édouard.

Il s’agit d’un revirement important pour les deux provinces. L’an dernier, l’Île-du-Prince-Édouard a reçu 35 $ de plus par personne que le Nouveau-Brunswick. La province insulaire recevait 301 $ de plus par personne que sa voisine néo-brunswickoise il y a à peine trois ans.

La péréquation est un programme fédéral de 20,6 milliards de dollars conçu pour aider les provinces moins nanties à offrir des services à leur population tout en ayant un taux d’imposition similaire à celui des provinces plus nanties.

Les paiements sont déterminés à l’aide d’un calcul mathématique complexe qui tient de la capacité de chaque province de générer des revenus. Celles dont la capacité est plus faible que la moyenne sont admissibles à des paiements.

Le Québec recevra l’an prochain le versement le plus important, 13,25 milliards de dollars, mais il s’agit de 1547 $ par personne

Des résultats liés à la démographie, selon un économiste

Le vieillissement de la population, c’est un phénomène qui est plus important au Nouveau-Brunswick qu’ailleurs.

Pierre-Marcel Desjardins, économiste

Le Nouveau-Brunswick a connu la plus faible croissance de la dernière décennie au pays, rappelle l'économiste Pierre-Marcel Desjardins. Selon lui, la pauvreté de la province est directement liée à la proportion grandissante de personnes retraitées, qui paient moins de taxes et d'impôts que celles qui sont actives sur le marché du travail.

Un homme barbu qui parle sérieusement.

Pierre-Marcel Desjardins, économiste

Photo : Radio-Canada / Patrick Lacelle

Donc c’est tout simplement un calcul mathématique avec le vieillissement de la population, indique-t-il.

M. Desjardins mentionne que Terre-Neuve-et-Labrador connaît une pire performance au niveau de la croissance, mais que la province s'en sort grâce à la production de pétrole extracôtier.

Un ancien titre en réalité, précise un expert

L’économiste et auteur Richard Saillant rappelle sur Twitter que les paiements de péréquation sont basés sur des données recueillies pendant environ trois ans et avec un décalage de deux ans.

Le fait que le Nouveau-Brunswick détrône l’Île-du-Prince-Édouard à titre de province la plus pauvre remonte donc à quelques années, souligne-t-il.

Quant à la hausse remarquable de 9,2 % du paiement de péréquation au Nouveau-Brunswick, M. Saillant estime qu’il ne faut pas s’attendre à en voir une autre de même ampleur à moins que la situation économique de la province reste beaucoup plus faible que celles de certaines autres.

Avec des renseignements de Robert Jones, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique fédérale