•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Noël de David Goudreault en 10 questions

L'homme barbu sourit à la caméra.

L'auteur, poète et chroniqueur David Goudreault

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Radio-Canada

L’auteur, poète et chroniqueur David Goudreault, originaire de Trois-Rivières, en Mauricie, s’est confié à l’émission 360 PM sur la manière dont il passe le temps des Fêtes.

Q : Une tradition incontournable du temps des Fêtes?

R : On se réunit le 25 décembre au matin chez mon père pour faire l’échange de cadeaux. Ensuite, il y a un repas gargantuesque, puis on joue à des jeux de société ou on fait la sieste. Il y a aussi une fête le soir même. Longtemps, c’était ma grand-mère Gisèle et mon grand-père Roger qui nous recevaient. C’est cette tradition qui m’est encore la plus chère aujourd’hui. Aussi, entre Noël et le jour de l’An, j’aime passer de longues journées complètes à ne rien faire (parce que oui, il m’arrive de ne presque rien faire!)

Q : Votre meilleur et votre pire souvenir de Noël?

R : Le meilleur et le pire souvenir de Noël pour moi, c’est le même. Mon père est décédé le jour de Noël, mais on l’a ranimé quelques minutes après. On a trouvé mon père en arrêt cardiaque dans son bureau. Ma sœur a eu le coup de génie de lui donner un bon coup de poing dans la poitrine. Mon frère lui a donné le bouche-à-bouche. Je le tenais dans mes bras en attendant l’ambulance. Aujourd’hui, il est en pleine forme. On l’a encore avec nous deux ans plus tard. Mes enfants profitent de leur grand-père. Il est l’un de mes premiers lecteurs et c’est super précieux pour moi.

Q : Le plus beau cadeau que vous avez reçu?

R : C’est justement mon père et sa femme Katou qui m’ont offert un gros coffre à outils alors que j’avais 23 ou 24 ans. À l’époque, c’était à peu près le plus ennuyeux cadeau au monde. Eh bien, 16 ans plus tard, il me sert encore régulièrement. Ce coffre à outils a sûrement été le plus beau cadeau que j’ai reçu.

Q : Êtes-vous plus du type cadeaux ou pas de cadeau?

R : Dans notre famille, une année sur deux, on se fait un échange de cadeaux. L'autre année, on pige le nom d’un membre de la famille et on donne de l’argent à une cause qui lui tient à cœur. Une année sur deux, on fait une bonne action en gang et l’année suivante, on se gâte dans les cadeaux.

Q : Votre film de Noël préféré?

R : Tous les films de Ciné-Cadeau. La période des Fêtes, c’est un excellent moment pour se saucer dans la nostalgie et retourner à nos grands classiques. Cette année, je me fais la promesse de faire découvrir E.T., l'extra-terrestre à ma fille de cinq ans. Je lui ai même acheté le livre en version enfant pour la préparer psychologiquement à avoir de grandes émotions. Mon fils, lui, est plié en quatre chaque fois qu’on écoute la chanson Le pudding à l’arsenic du film Astérix et Cléopâtre.

Q : Un mets incontournable dans le temps des Fêtes?

R : La fameuse mousse aux fraises de ma grand-mère (pendant des années, je m’en gavais à Noël) et les petits plats qu’elle préparait. Mais depuis quelques années, j’ai pris un virage végétarien. On a découvert une bonne recette de tourtière au sétan et c’est la nouvelle tradition.

Q : Avec qui fêtez-vous Noël et le jour de l’An?

R : On fête avec la famille à Noël et avec les amis au jour de l’An. Aussi, avec Twitter. En suivant les réactions au Bye bye, c’est intéressant de prendre le pouls de la société : ce qui passe et ce qui ne passe pas.

Q : Quelle est votre chanson de Noël préférée?

R : Merry Muthaphuckkin Christmas du rappeur Eazy-E.

Q : Vos vœux pour la nouvelle année?

R : Être plus patients les uns avec les autres, et 2020 sera une année un peu plus facile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Livres