•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Port de Québec suggère un détour aux camionneurs pour décongestionner Henri-Bourassa

Des camions stationnés en rangée

Il reviendra à chaque camionneur d’adopter ou non le nouveau trajet.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Port de Québec invite les camionneurs qui transitent par le secteur Beauport à ne plus emprunter le boulevard Henri-Bourassa. La forte présence d’activités de camionnage, devenue une source d’inquiétude dans la population environnante, a convaincu l'administration portuaire de Québec d’interpeller ses partenaires.

Cette proposition d'éviter Henri-Bourassa survient alors que le chantier du mégahôpital à l'Enfant-Jésus attire son lot de poids lourd dans le secteur de Beauport. Le dépôt à neige ainsi que l'incinérateur à déchets municipal y sont aussi pour quelque chose.

Le Port de Québec demande donc à ses transporteurs de circuler sur les autoroutes avoisinantes, soit Félix-Leclerc et Dufferin-Montmorency.

Le nouveau trajet suggéré n'est toutefois pas obligatoire. Il reviendra à chaque camionneur d'accepter de faire un détour ou non.

Le port, en dehors de son territoire, n’a pas de pouvoir de réglementation, explique la porte-parole du Port de Québec, Marie-Andrée Blanchet.

Elle est néanmoins confiante que plusieurs transporteurs accepteront de collaborer, même si une période d’adaptation sera nécessaire.

C’est très bien accueilli dans la communauté portuaire, avance Marie-Andrée Blanchet. L’ensemble des compagnies [...] ont envoyé des messages à leurs sous-traitants.

De sérieux doutes

Le président Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM), Pierre-Paul Sénéchal, est plus que sceptique devant la proposition du port.

Selon lui, la proposition du Port de Québec s’inscrit dans une démarche d'acceptabilité sociale en lien avec le futur terminal de conteneurs du Port de Québec.

J’ai des doutes sérieux sur la capacité de cette mesure d’apporter des changements. [...] Le Port de Québec est en mode séduction.

Une citation de :Pierre-Paul Sénéchal

Dans un contexte de concurrence féroce entre transporteurs, il croit cette mesure passera inaperçue auprès des camionneurs. Selon lui, en suggérant un nouveau tracé, on ne fait que changer le mal de place.

Le port de Québec a dévoilé des détails de son projet Laurentia, vendredi.

Selon le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu, la sortie du Port de Québec s’inscrit dans une démarche d'acceptabilité sociale.

Photo : Port de Québec

Le Port de Québec essaye de trouver une solution, mais il n’y en a pas. La ville de Québec n’est pas structurée pour accueillir un projet comme [le terminal de conteneurs]. Pour nous, c’est une aberration.

Face à ces critiques, l’administration portuaire répond que seulement 180 camions circuleront quotidiennement une fois que le terminal opérera au maximum de sa capacité.

Montréal a un marché local [...] tandis que le marché local de Québec est très restreint. C’est là qu’on dit, nous, que 90% de la marchandise va partir en train, insiste la porte-parole du Port de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !