•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rupture des négociations avec les enseignants du secondaire

Une grève d'un jour aura donc lieu mercredi dans 10 conseils scolaires anglais et près de 40 écoles françaises.

Des grévistes marchent et brandissent des pancartes qui dénoncent les compressions en éducation.

Les enseignants du secondaire ont jusqu’ici organisé deux débrayages d’un jour.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les négociations contractuelles entre la province, les représentants des conseils scolaires et le syndicat des enseignants du secondaire sont à nouveau rompues.

Le nouveau médiateur a estimé lundi, après une seule journée de discussions, que la position des parties est trop éloignée pour que des pourparlers mènent quelque part.

La journée de négociations de mardi est donc annulée.

Les pourparlers ne pourraient reprendre qu'en janvier.

Une pancarte d'opposition aux compressions dans la fenêtre d'une école.

Les enseignants dénoncent les compressions budgétaires qui touchent le système d'éducation.

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Selon le syndicat, les points en litige sont la taille des classes, les compressions budgétaires et l'obligation pour des élèves de suivre des cours en ligne.

La province soutient que le désaccord porte principalement sur la rémunération.

Les membres de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario vont donc débrayer mercredi dans dix conseils scolaires anglais.

Près de 40 écoles françaises du sud de la province seront aussi touchées par ce retrait des services, puisque la FEESO représente en plus des enseignants des écoles secondaires anglaises, d'autres travailleurs du secteur de l'éducation comme des éducatrices et des employés de soutien.

Certains d'entre eux sont des employés de conseils scolaires de langue française.

Un homme sur un podium répond de façon belligérante aux journalistes.

Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce

Photo : Radio-Canada

Dans une déclaration écrite, le ministre de l'Éducation Stephen Lecce s'est dit déçu et frustré de la façon de faire du syndicat à la table de négociations.

Les écoles françaises touchées par la grève :

Conseil scolaire catholique MonAvenir

  • École élémentaire catholique Cardinal-Léger
  • École élémentaire catholique Mère-Élisabeth-Bruyère
  • École secondaire catholique Père-René-de-Galinée
  • École élémentaire catholique Saint-René-Goupil
  • École élémentaire catholique Saint-Noël-Chabanel (Cambridge)
  • École élémentaire catholique Jean-Béliveau
  • École élémentaire catholique Le-Petit-Prince
  • École catholique Pape-François
  • École secondaire Renaissance
  • Campus Renaissance
  • École élémentaire catholique Saint-Jean
  • École élémentaire catholique Saint-Michel
  • École élémentaire catholique Sainte-Marguerite-Bourgeoys (Markham)
  • École catholique Monseigneur-Jamot
  • École élémentaire catholique Sainte-Marie (Oakville)
  • École secondaire catholique Sainte-Trinité
  • École élémentaire catholique Sainte-Anne
  • École élémentaire catholique Saint-Nicolas

Conseil scolaire Viamonde

  • École élémentaire La Pommeraie
  • École élémentaire Marie-Curie
  • École secondaire Gabriel-Dumont
  • Académie de la Tamise
  • École élémentaire Les Rapides
  • École secondaire Franco-Jeunesse
  • École élémentaire Viola-Léger
  • École élémentaire L’Odyssée
  • École élémentaire L’Harmonie
  • École secondaire Gaétan-Gervais
  • École élémentaire Patricia-Picknell
  • École élémentaire du Chêne
  • École élémentaire Dyane-Adam
  • École élémentaire Horizon Jeunesse
  • École secondaire Norval-Morrisseau
  • École élémentaire La Fontaine
  • Académie de la Moraine
  • École élémentaire Paul-Demers
  • École secondaire Étienne-Brûlé

Source : Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...