•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jimmy Bouchard fera son entrée à l’hôtel de ville de Saguenay

Jimmy Bouchard se trouve devant un décor naturel.

Jimmy Bouchard en était à sa première campagne électorale.

Photo : courtoisie

Radio-Canada

Jimmy Bouchard aura bientôt son siège à l'hôtel de ville de Saguenay à titre de conseiller municipal. Cet enseignant en génie civil au Cégep de Chicoutimi, qui est un néophyte en politique, a remporté l’élection partielle tenue dans le district un, dimanche, en récoltant 571 voix.

Joint par Radio-Canada, M. Bouchard s’est dit très heureux de sa victoire.

Par contre, il a également souligné qu’il était soulagé que la campagne électorale soit arrivée à son terme.

C’est intense. Il faut mettre sa vie personnelle et familiale sur pause, a reconnu ce père de deux enfants.

Cependant, selon lui, le jeu en valait la chandelle.

Il est persuadé d’avoir gagné, car il a passé beaucoup de temps sur le terrain à cogner à des portes et à parler à des citoyens.

Selon lui, il a alors pu séduire bien des électeurs en misant sur ses compétences en matière d’ingénierie et en insistant sur le fait qu’il se consacrera à sa nouvelle fonction à temps plein.

D’ailleurs, Jimmy Bouchard renoncera à son poste d’enseignant dès la fin de la session collégiale actuelle.

Dans un monde idéal, l’homme de 36 ans aimerait être assermenté d’ici la fin de l’année.

Un peu de neige recouvre les marches de l'entrée principale de l'hôtel de ville de Saguenay.

La date de l'entrée en poste du nouvel élu n'a pas été déterminée pour le moment.

Photo : Radio-Canada

Il a soutenu qu’il ressentait beaucoup d’enthousiasme et qu’il était impatient d’apprivoiser son nouveau rôle.

Toutefois, M. Bouchard s’est bien gardé de parler de ses priorités. Je vais devoir prendre le temps de redescendre de mon nuage, a-t-il répondu.

Une lutte serrée

Le gestionnaire et restaurateur Daniel Tremblay-Larouche a talonné le gagnant en convainquant 528 citoyens de se ranger derrière lui.

Le médecin urgentiste Dominic Gagnon, qui est aussi le chef de l’Alliance Saguenay, doit se contenter du troisième rang après avoir recueilli 402 votes.

Le parti de la mairesse, Josée Néron, a fait piètre figure alors que le gestionnaire à la retraite de Rio Tinto Gilles Tremblay, qui se présentait sous la bannière de l’Équipe du renouveau démocratique, n'a reçu que 206 votes.

Finalement, l’ancien conseiller municipal Réjean Hudon a fermé la marche en amassant 175 voix.

Au total, 1889 électeurs se sont prononcés et seulement 7 bulletins de vote ont été rejetés.

Le taux de participation a été légèrement supérieur à 23 %.

Un bref retour en arrière

Un scrutin avait été organisé dans le district un pour trouver un successeur à Jonathan Tremblay qui avait quitté son poste de conseiller municipal à la fin du mois d’octobre.

Ce dernier avait invoqué des raisons de santé ainsi que des motifs personnels et familiaux pour expliquer sa décision de partir avant la fin de son mandat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale