•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un magasinage du dimanche qui n'attire pas les foules à Hearst

Une femme dans un magasin de vêtements pour hommes.

Isabelle Proulx, une cliente de la mercerie Ted Wilson's à Hearst.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Francis Bouchard

Depuis plusieurs années, les magasins de Hearst ouvrent le dimanche en décembre, mais l'initiative de la Zone d'amélioration commerciale peine à attirer les foules au centre-ville. Les deux derniers dimanches ont été peu achalandés pour les commerçants.

C’est peut-être juste pour le simple fait que les gens ne le savent pas. C’est quelque chose que le BIA (NDLR Zone d'amélioration commerciale) devra travailler dans les prochaines années, affirme Myriam Gaudreau de la Bijouterie Classique.

Les commerces qui ouvrent leurs portes voudraient aussi que l'initiative soit suivie par davantage de magasins.

Malgré tout, le peu d'achalandage comporte certains avantages selon les commerçants.

On a le temps de jaser avec nos clients et même de récupérer de la semaine.

Myriam Gaudreau, commerçante de Hearst
À la Bijouterie Classique de Hearst.

Les propriétaires de la Bijouterie Classique, Gérald et Myriam Gaudreau, en compagnie d'une cliente, Sylvie Roy.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Des clients apprécient aussi de pouvoir faire leurs achats en toute sérénité.

C’est tranquille, ça va bien, affirme Cécile Boissonneault, qui vient de régler ses achats à la Librairie Le Nord.

Les propriétaires de la mercerie Ted Wilson’s disent recevoir un nombre appréciable de clients le dimanche.

Isabelle Proulx ignorait si le magasin serait ouvert, mais a eu la bonne surprise de pouvoir aller y faire un tour. Ça nous donne la chance de venir faire nos achats sans être pressés après le travail. J’adore venir magasiner les dimanches, dit-elle.

La rue George, au centre-ville de Hearst, en décembre.

Le centre-ville de Hearst avait des magasins ouverts ce dimanche.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Les boutiques du centre-ville disent aussi avoir fait de bonnes affaires lors du grand événement promotionnel la Magie de minuit, tenu le premier vendredi de décembre.

On a des clients fantastiques qui viennent nous encourager chaque année et on essaie de leur donner le meilleur service qu’on peut, affirme Myriam Gaudreau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Consommation