•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eurêko! souhaite pouvoir s’attaquer aux îlots de chaleur

Des voitures circulent sur le boulevard Talbot.

D'après la chargée de projets d’Eurêko!, Émilie Lapointe, il y aurait du travail à faire à proximité du boulevard Talbot, dans l'arrondissement de Chicoutimi, pour y réduire la température durant l'été.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’organisme communautaire Eurêko! espère obtenir l’appui financier de l’Institut national de santé publique du Québec pour avoir les moyens de lutter contre les îlots de chaleur à Saguenay. Il s’agit de zones urbaines où la température tend à monter plus qu’ailleurs durant la période estivale.

Le mercure y grimpe en flèche en raison de la forte présence de certains matériaux comme l’asphalte et le béton.

Le manque d’arbres et d’arbustes ainsi que les émissions de gaz à effet de serre produites par les véhicules et les entreprises contribuent également à alimenter ce phénomène.

À Saguenay, les îlots de chaleur se retrouvent notamment dans les zones industrielles et dans les endroits où la circulation est particulièrement dense.

Selon la chargée de projets d’Eurêko!, Émilie Lapointe, une augmentation de la couverture végétale pourrait permettre d’y faire diminuer la température.

Le verdissement urbain est la clé du succès. Il faudrait mettre beaucoup plus d’arbres pour faire de l’ombre, explique-t-elle.

Mme Lapointe ajoute que l’utilisation de matériaux de construction pâles pourrait aussi faire partie de la solution.

Sur la base d’un reportage de Flavie Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Urbanisme