•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aventure de J’aime Hydro se poursuit à la télévision

Le comédien prend la comédienne par les bras.

Christine Beaulieu et Mathieu Gosselin dans une scène de « J'aime Hydro »

Photo : Les productions Porte-Parole

Radio-Canada

Après avoir connu un succès remarquable sur scène, puis avoir été adaptée sous forme de balado et de livre, la pièce de théâtre documentaire J’aime Hydro, de Christine Beaulieu, sera maintenant diffusée à la télévision.

D'après une entrevue de Catherine Richer, de l'émission Le 15-18

L’auteure et interprète de l’œuvre est enchantée de l’offre que lui a faite Radio-Canada d’amener le spectacle au petit écran.

Annabel [Soutar, sa proche partenaire de création] et moi, c’était l’un de nos objectifs depuis le départ de rendre ce projet le plus accessible possible, explique-t-elle.

C’est formidable, parce que le projet continue de grandir. [...] Chacun des formats permet quelque chose de nouveau et crée quelque chose de particulier.

Christine Beaulieu

Malgré son sujet qui peut sembler aride, la pièce remplit les salles de théâtre depuis sa première, en 2016. Elle raconte l’histoire de l’enquête qu’a menée personnellement – et que continue de mener – Christine Beaulieu sur Hydro-Québec, sur ses pratiques ainsi que sur la relation entre la société d’État et la population québécoise.

Je trouve ça beau que ça résonne autant chez les gens et qu’ils aient envie qu’ensemble, on réfléchisse, au théâtre, se réjouit la comédienne.

La version télévisuelle de la pièce, écourtée d’environ une heure, doit être diffusée sur ICI ARTV le 16 décembre à 20 h 30. Elle sera également présentée en 5 épisodes de 30 minutes, sans pause publicitaire, du lundi 23 au vendredi 27 décembre sur ICI Télé.

Un projet de traduction

L'équipe derrière la pièce doit s’envoler au printemps prochain pour aller présenter son œuvre de l’autre côté de l’Atlantique, en France, où il y a un fort intérêt, selon Christine Beaulieu.

Pour la prochaine étape, Annabel Soutar et elle envisagent d'adapter la pièce pour un public anglophone et pancanadien.

Notre idée serait d’élargir la conversation au Canada, indique Christine Beaulieu. On le sait : aux dernières élections [fédérales], le Canada était vraiment divisé sur des questions énergétiques. [...] On sent en ce moment que le dialogue est difficile entre l’est et l’ouest, et on se demande si on pourrait arriver, nous, à faire se rencontrer ces opinions.

L’actrice aimerait bien interpréter elle-même son personnage dans cette future version en anglais, si le temps le lui permet. Malgré tous les autres engagements de l'artiste, J’aime Hydro continue d’occuper une place centrale dans sa vie, et Christine Beaulieu n’envisage pas de passer à autre chose de sitôt.

C’est dur de penser à un autre projet, parce que celui-ci est encore tellement vivant, dit-elle. Je cours encore après le train.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Télé

Arts