•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Importante opération policière cette semaine à Minto, au N.-B.

Gros plan sur la ceinture d'un policier et sur son arme de service.

Un policier de la GRC

Photo : Getty Images / shaunl

Radio-Canada

La petite municipalité de Minto au Nouveau-Brunswick a été paralysée cette semaine après une importante opération policière.

La Gendarmerie Royale du Canada (GRC) a rapporté en fin de semaine que plusieurs armes à feu et de la drogue avaient été saisies. 

Les gens de Minto étaient inquiets cette semaine, alors qu’une opération policière se déroulait dans leur petite municipalité, habituellement bien calme . Les autorités ont alors demandé aux résidents de rester à l’intérieur et ont fermé plusieurs rues.

On a appris que la GRC a exécuté un mandat de perquisition dans une résidence de Minto le 11 décembre, après avoir été informée d’une agression sur la promenade Northside.

Sur place, les policiers ont saisi deux armes à feu ainsi que des « objets associés aux drogues ». Ils sont aussi tombés sur ce qu’ils croient être de la méthamphétamine, de la cocaïne et du cannabis.

La GRC a aussi saisi des ordinateurs portables, des téléphones portables et des tablettes, qui auraient été volés.

Cinq hommes, deux femmes et une adolescente ont été arrêtés sur place, mais deux femmes et un homme ont été libérés plus tard.

Quinten Bikaunieks, âgé de 24 ans, a comparu en cour provinciale de Burton le 12 décembre. Il est accusé de voies de fait, de séquestration et de vol d’un véhicule à moteur.

Le jeune homme a été mis en détention et sera de retour en cour le 16 décembre à 13 h 30 pour son enquête sur le cautionnement.

Un homme de 29 ans de Minto, un homme de 28 ans de Minto, un homme de 25 ans de Fredericton et une adolescente de 17 ans de Fredericton ont été libérés sous promesse de comparaître en cour en mars prochain.

L’enquête est toujours en cours. Les policiers demandent à quiconque détient des renseignements sur cette histoire de bien vouloir communiquer avec eux ou anonymement par l’entremise d’Échec au crime. 

Avec les informations de GRC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !