•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le représentant démocrate Jeff Van Drew se joint aux républicains

Jeff Van Drew.

Le représentant démocrate Jeff Van Drew retourne sa veste pour se joindre au Parti républicain.

Photo : Associated Press / Mel Evans

Radio-Canada

Un représentant démocrate du New Jersey à la Chambre des représentants qui avait prévu de voter contre la procédure de destitution du président américain Donald Trump va finalement changer d’allégeance et se joindre au Parti républicain, a indiqué samedi un porte-parole de la formation politique.

Le représentant Jeff Van Drew a avisé de hauts responsables républicains de sa décision, selon un porte-parole au courant de cette conversation. Le législateur a aussi discuté de la possibilité de changer de parti lors d’une rencontre avec M. Trump à la Maison-Blanche vendredi, a affirmé un responsable de l’administration américaine.

La décision de M. Van Drew met en évidence la pression sur les épaules des démocrates modérés qui représentent des districts favorables à Donald Trump à l’approche du vote sur la mesure de destitution.

Jeff Van Drew a remporté son district du sud du New Jersey par 8 % l’année dernière, mais M. Trump l’avait gagné par 5 % en 2016. Il était considéré comme un des représentants démocrates les plus vulnérables en vue des élections de novembre 2020 au Congrès.

On compte 31 élus démocrates à la Chambre qui représentent des districts remportés par Donald Trump lors de l’élection de 2016 et plusieurs d’entre eux sont nerveux des répercussions politiques auxquelles ils devront faire face s’ils votent en faveur de la destitution du président.

Le comité de la campagne républicaine à la Chambre des représentants a déjà fait circuler des publicités ciblant bon nombre d'entre eux, mais la plupart sont censés voter quand même pour la destitution du président Trump.

Un responsable démocrate soutient de son côté que Jeff Van Drew n’a pas informé les leaders démocrates à la Chambre de sa décision. Tous les responsables ont parlé sous le couvert de l'anonymat.

Dans son district

Un sondage mené plus tôt ce mois-ci par l’équipe de M. Van Drew dans son district démontre que deux fois plus de répondants préféreraient un autre candidat démocrate que lui lors des élections générales.

Des rumeurs sur le possible changement de parti de M. Van Drew s'étaient répandues la semaine dernière. Il les avait niées de façon répétée, tout en réitérant son intention de s’opposer à la mesure de destitution, à moins d’avoir de nouvelles preuves.

Cela ne veut pas dire que suis d’accord avec tout ce que le président a pu dire ou faire. Cela signifie plutôt que je ne crois pas qu'il s'agisse d'infractions justifiant une destitution, a-t-il déclaré dans une entrevue jeudi.

Ni M. Van Drew ni son relationniste n’ont rendu les appels ou répondu à leurs messages textes samedi.

Jeff Van Drew a fait son entrée au Sénat du New Jersey en 2007. En novembre 2018, il a été élu à la Chambre des représentants, dans un district qui a été contrôlé par les républicains pendant près de deux décennies.

Malgré cette défection, il y a peu de doutes que la Chambre des représentants, où les démocrates restent majoritaires, va pouvoir faire adopter la procédure de destitution. La Chambre est composée de 232 démocrates, 198 républicains et un indépendant. Quatre postes sont vacants.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International