•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour du F.-A.-Gauthier assombri par un problème de moteurs

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le navire à quai.

Le traversier est arrivé vendredi au quai de Matane.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le traversier F.-A .-Gauthier, qui doit assurer la liaison entre Matane et la Côte-Nord, devra probablement attendre plus longtemps avant de reprendre la desserte, annonce le pdg de la Société des traversiers du Québec (STQ), Stéphane Lafaut. Un problème de moteurs a été détecté lors du transport du navire entre Lévis et Matane vendredi.

De passage à Matane pour tenir une rencontre d'information samedi matin, le président-directeur général de la STQ, Stéphane Lafaut, a annoncé que le traversier allait fort possiblement devoir attendre encore avant d'être remis en service.

Le retour en service du F.-A .-Gauthier était d'abord prévu pour le 20 décembre.

Je dois vous avouer qu’on a une problématique à régler au niveau des moteurs, qui propulsent littéralement le navire.

Stéphane Lafaut, pdg de la STQ

Les moteurs électriques ne fonctionneraient pas selon les paramètres prescrits par les fabricants, mais le problème ne viendrait pas des propulseurs.

On n’a pas besoin de retourner dans des travaux majeurs, il faut cependant régler la problématique au niveau des moteurs qui alimentent les propulseurs, précise M. Lafaut.

Stéphane Lafaut répond aux questions des journalistes.

Le pdg de la STQ, Stéphane Lafaut, assure que les propulseurs du F.-A .-Gauthier sont maintenant parfaitement fonctionnels. Un nouveau problème a toutefois été détecté sur les moteurs électriques du navire.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

J’avais dit que quand j’allais livrer le navire, le navire serait pleinement fonctionnel. Présentement, les moteurs ne fonctionnent pas selon des paramètres et puis tout doit être au vert. Le transit [entre Lévis et Matane] servait à identifier ça. Je vous rappelle que c’est quand même un navire qui n’a pas fonctionné depuis un an, et là on parle d’un transit de 11 heures où on a réellement testé le navire suite aux derniers ajustements qui ont été faits à Lévis.

Le navire fonctionne, on pourrait le lancer là, mais moi je prendrai pas de chance avec la sécurité des gens.

Stéphane Lafaut, pdg de la STQ

Stéphane Lafaut affirme que des experts ont été contactés dès vendredi soir et qu'ils devraient se rendre sur le traversier prochainement. Le pdg dit avoir bon espoir que le problème sera identifié et réglé sur place, à Matane, sans devoir renvoyer le traversier en cale sèche.

On ne ménagera aucun effort. S'il faut faire venir des gens des États-Unis, on va le faire. S'il faut faire venir des gens d'Europe, on va le faire, assure-t-il.

Un avion est sur la piste, à l'aéroport de Mont-Joli.

Comme cela avait été le cas en décembre 2018, une desserte aérienne sera mise en place pendant le temps des fêtes, en remplacement du traversier F.-A .-Gauthier.

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

Entre-temps, la desserte maritime sera assurée par le traversier Saaremaa et une desserte aérienne sera disponible du 21 décembre au 6 janvier. M. Lafaut précise que le service aérien pourrait être prolongé au besoin.

J'ai des avions, j'ai quand même un bateau, fait que les gens sont capables de prévoir leurs déplacements durant le temps des fêtes, indique le pdg.

Le ministre des Transports interpellé

Le ministre des Transports, François Bonnardel, n'a pas tardé à réagir face à cette nouvelle tuile.

C’est certain que nous sommes déçus et, tout comme les gens de la Gaspésie et de la Côte-Nord, nous avons hâte que le F.-A.-Gauthier reprenne du service.

François Bonnardel, ministre des Transports

Malgré sa déception, le ministre Bonnardel défend la décision de la STQ.

On ne veut faire aucun compromis sur la sécurité du navire. C’est une décision responsable. D’ici son retour, les usagers pourront continuer de compter sur d’autres alternatives comme le Saaremaa et sur des navettes aériennes dans quelques jours, souligne M. Bonnardel par courriel.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, en mêlée de presse au Parlement.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, défend la décision de la STQ.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a également réagi en interpellant le ministre.

La responsabilité ministérielle, elle s’applique aussi au ministère des Transports dans sa gestion des traversiers, souligne-t-il.

Nous vivons ici une crise depuis un an. Il est temps de venir s’expliquer à la population à Matane et Baie-Comeau, monsieur le ministre Bonnardel.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

C'est notre premier et unique lien vers la Côte-Nord et ça devrait être traité comme une crise importante à l'échelle nationale. Je me fais le porte-parole de ma population pour dire qu'on ne le sent pas. À partir du moment où c'est toujours la Société des traversiers qui vient nous expliquer ce qui se passe et non un ministre ou le premier ministre, on n'a pas l'impression qu'on est importants pour le gouvernement du Québec, déplore le député.

En attendant le retour définitif du F.-A .-Gauthier, Pascal Bérubé réclame que la STQ mette en place une desserte aérienne quotidienne entre les deux rives.

Avec les informations de Catherine Poisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !