•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD demande que les ambulanciers sikhs soient exemptés du port de certains équipements

Des hommes sikhs

Des hommes sikhs au Pakistan lors d'un événement religieux (archives)

Photo : La Presse canadienne / B.K. Bangash

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique de l'Ontario demande au gouvernement progressiste-conservateur d'exempter les ambulanciers paramédicaux sikhs du port d'un modèle de respirateur qui pourrait être gêné par une longue barbe.

Le député du NPD, Gurratan Singh affirme qu'un récent changement de réglementation fait en sorte que ce nouveau respirateur ne fonctionne pas correctement pour les ambulanciers paramédicaux sikhs qui pratiquent le Kesh et donc ne se coupent ni les cheveux ni la barbe.

Selon lui le problème est apparu avec l'arrivée d'un nouveau casque qui ne fonctionne qu'avec le nouveau respirateur en question.

Une porte-parole du ministère de la Santé de l'Ontario dit être au courant de la situation et travailler avec le ministère du Travail et les services paramédicaux sur la question. Elle ajoute que tout changement à la réglementation sera communiqué bientôt.

Gurratan Singh affirme que c'est le cas d'un ambulancier sikh qui n'avait plus le droit de travailler sur le terrain avec les services paramédicaux de Hamilton, qui est à l'origine de sa demande.

En 2019, au Canada, aucun Canadien ne devrait être obligé de choisir entre sa profession et sa foi.

Gurratan Singh, député néo-démocrate

Une porte-parole des services paramédicaux de Hamilton a répondu par voie de communiqué que son organisation a demandé au ministère de la Santé de changer ses normes, mais que ce dernier a refusé.

Les services paramédicaux de la région de Peel disent quant à eux pouvoir s'adapter aux ambulanciers sikhs parce qu'il existe peu de situations lors desquelles un ambulancier doit porter un casque et un respirateur en même temps. Il y a un pourcentage tellement faible, que ça n'est pratiquement jamais arrivé chez nous, dit le porte-parole de l'agence, Brad Bowie.

Le gouvernement conservateur a déjà autorisé les motocyclistes qui portent un turban comme les sikhs à ne pas mettre de casque.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Société